A Mantes-la-Ville, un comité pour mettre le FN "sous surveillance"

  • A
  • A
A Mantes-la-Ville, un comité pour mettre le FN "sous surveillance"
@ MaxPPP
Partagez sur :

RIPOSTE - De nombreux citoyens ont décidé de se réunir pour « veiller à ce que l'égalité de traitement entre tous les Mantevillois soit respectée".

L’INFO. Seule commune francilienne conquise par le parti d'extrême droite lors des municipales, Mantes-la-Ville (Yvelines) s’organise. Des citoyens ont en effet annoncé le lancement, mercredi soir, d’un "comité de vigilance et d'action contre le Front national". "Après le choc de l'élection municipale à Mantes-la-Ville, (...) de nombreux citoyens et plus de 40 organisations (associations culturelles, citoyennes et politiques) ont décidé de se rassembler au sein d'un comité de vigilance et d'action mantevillois", indiquait la semaine dernière le communiqué de ce comité.

Un élu raille  "les gesticulations de la gauche mantevilloise". Ce comité auquel participeront également des élus d'opposition de gauche entend former un "rassemblement le plus large possible, dépassant les étiquettes partisanes" et avec l'objectif de "mettre le FN sous surveillance", a expliqué Said Benmouffok, membre de l'organisme et élu d'opposition PS. "Nous veillerons à ce que l'égalité de traitement entre tous les Mantevillois soit respectée", a ajouté Bénédicte Bauret, élue d'opposition Front de gauche et présidente de la section locale de la Ligue des droits de l'homme, association qui adhère à ce comité.

Eric Visintainer, élu d'opposition DVD, a décliné l'invitation à rallier ce comité anti-FN la semaine dernière. Sur son blog, Mantes en mouvement, il a raillé "les gesticulations de la gauche mantevilloise" et l'a exhortée à faire son "autocritique".