A Davos, Emmanuel Macron désamorce la polémique

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie avait déclaré mercredi que "la vie d'un entrepreneur est souvent bien plus dure que celle d'un salarié".

Il se savait attendu. Au Forum de Davos, en Suisse, Emmanuel Macron a tenu à s'expliquer sur ses propos, qui ont enflammé une partie de la gauche et de l'opinion. Le ministre de l'Economie avait déclaré mercredi que "la vie d'un entrepreneur est souvent bien plus dure que celle d'un salarié".

"J'ai de la considération pour les salariés". A la tribune, Emmanuel Macron a tenu à préciser sa pensée. "Quand on est entrepreneur, on prend des risques, qui ne sont pas de la même nature qu'un salarié. C'est une évidence. Je n'ai jamais dit que la vie des salariés était facile. J'ai de la considération pour les salariés, sinon, je n'aurais pas pris l'engagement qui est le mien", a-t-il déclaré, revenant aussi sur les critiques dont il a fait l'objet.

Des polémiques "blessantes" et "honteuses". "Je trouve blessant toutes les polémiques qu'il y a sur ce que j'ai pu dire. Honteux, même. Parce que quand on est salarié et qu'on se lève tôt le matin ou qu'on travaille la nuit, oui, c'est dur d'être salarié. Mais en même temps, quand on est licencié, dans notre pays, et il faut s'en féliciter, on touche le chômage, l'assurance-maladie, la retraite, ce pour quoi on a cotisé. Souvent, quand on est entrepreneur, on n'a rien. Et donc on peut reconnaître la part de risque que prend un entrepreneur, qui est inédite dans notre pays, sans pour autant déconsidérer les autres", a martelé Emmanuel Macron. Reste à savoir si ces déclarations suffiront à arranger les relations tendues entre Bercy et Manuel Valls, lui aussi en déplacement à Davos