2012 : Villepin ne renonce pas

  • A
  • A
2012 : Villepin ne renonce pas
Dominique de Villepin, même s'il n'est pas officiellement candidat pour 2012, va dévoiler jeudi en fin de matinée le programme de son parti.@ REUTERS
Partagez sur :

L’ex-Premier ministre, éclipsé en ce moment, présente jeudi un programme avec 20 propositions.

Entre les candidatures de François Hollande et de Nicolas Hulot, et l’émancipation de Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin a bien du mal à exister en ce moment. L’ancien Premier ministre n’a pas pour autant renoncé à la grande bataille de 2012.

Villepin veut créer "un électrochoc"

Il présentera même jeudi un véritable programme sous la forme de vingt propositions concrètes. Le Parisien en révèle quelques détails, comme un revenu minimum citoyen, un service public du logement, ou encore le vote obligatoire. "C’est un projet de refondation nationale", résume un proche. "Un projet qui doit servir d’électrochoc dans l’opinion", abonde un autre de ses fidèles.

L’objectif est là de s’assurer un soutien politique indispensable. "Il faut qu’il y ait un appel du peuple, pour qu’il soit candidat, c’est évident. Le gaullisme c’est ça", confirme le député villepiniste Marc Bernier. Et si l’opinion ne répond pas ? "Il n’est pas idiot, il tirera les conclusions qui s’imposent", poursuit l’élu, qui assure que Dominique de Villepin n’ira "sûrement pas" pour récolter 5% des voix.

"Un coureur de marathon"

Dominique de Villepin est donc encore loin d’être candidat, d’autant que les obstacles sont nombreux. Début mai, il devra ainsi faire face à son procès en appel dans l’affaire Clearstream.

Surtout, il lui faudra trouver un espace électoral qui risque d’être encombré si François Bayrou et Jean-Louis Borloo sont candidats. "Le seul qui ait un projet politique global, c’est Dominique de Villepin", positive le député Jacques Le Guen, avant de verser dans la métaphore sportive : "c’est un coureur de marathon. Et le marathon, il faut être costaud pour aller jusqu’au bout. Et celui qui part trop vite s’effondre encours de route."

L’entourage de Dominique de Villepin assure qu’il se déclarera officiellement cet automne. Même si ses deux rencontres récentes avec Nicolas Sarkozy ont pu laisser croire qu’il se rallierait au chef de l’Etat. "Personne ne croit que Dominique sera candidat. Ce sera donc un événement quand il l’annoncera", conclut, catégorique, un de ses proches.