2012 : Le Pen serait en tête au 1er tour

  • A
  • A
2012 : Le Pen serait en tête au 1er tour
Avec 23% des intentions de vote, Marine Le Pen arriverait en tête au premier tour de la présidentielle.@ MAXPPP
Partagez sur :

C'est la première fois qu'un sondage qualifie la présidente du FN pour le second tour de 2012.

Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle ? Ce n'est plus une simple spéculation puisqu'un sondage à paraître dimanche place la présidente du FN devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry au coude à coude.

Créditée de 23% d'intentions de vote selon ce sondage Harris Interactive pour le Parisien, la nouvelle patronne du FN distance de deux points Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, tous deux crédités de 21%.

"Un sondage reste un sondage"

C'est la première fois que la présidente du Front national est donnée qualifiée pour le second tour dans une étude sur les intentions de vote pour la présidentielle.

"Ça ne me surprend pas, a déclaré Marine Le Pen qui juge que "les Français ont envie de s'offrir un choix". La fille de Jean-Marie Le Pen tempère cependant son enthousiasme : "Maintenant je sais qu'un sondage reste un sondage". "Il faut qu'on continue à exposer notre projet", ajoute-t-elle.

"Les Français ont envie de s'offrir un choix", selon Marine Le Pen :

En marge d'une réunion des chefs des partis socialistes européens à Athènes, la Première secrétaire du PS Martine Aubry a réagi à ce sondage en pointant implicitement la responsabilité du chef de l'Etat. "Ce qui est clair c’est que Nicolas Sarkozy joue à un espèce de quitte ou double depuis des semaines. J’ai pas attendu un sondage pour dire cela", a t-elle ainsi déclaré. D'après elle, le chef de l'Etat "ne veut pas changer de politique donc il fait peur". "Tout ça n’a aucun sens, c’est une stratégie pour masquer ses turpitudes et ses échecs", a t-elle conclu.

Depuis plusieurs semaines, des voix à droite comme à gauche mettent en avant le risque d'une réédition du 21 avril 2002, où Lionel Jospin avait été éliminé au premier tour, laissant Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen s'affronter au second.