2012 : Bayrou se lance...vraiment

  • A
  • A
2012 : Bayrou se lance...vraiment
François Bayrou entre officiellement en campagne pour l'élection présidentielle.@ Maxppp
Partagez sur :

Le centriste officialisera mercredi sa candidature à l'élection présidentielle.

Cette fois, c'est la bonne ! Après avoir annoncé par deux fois déjà qu'il concourrait à l'élection présidentielle de 2012, François Bayrou se déclarera officiellement candidat mercredi lors d'un discours solennel d'une vingtaine de minutes à la Maison de la Chimie à Paris.

Pour lancer sa campagne, François Bayrou participera ensuite jeudi à l'émission Des paroles et des actes, sur France 2 où il pourra décliner son projet présidentiel. Et enfin, il tiendra samedi une réunion publique festive samedi à Pau, entouré de ses proches au coeur de son Béarn natal.

Un timing bien calculé

Depuis le début de l'automne, François Bayrou n'a pas fait mystère de ses intentions. Le 3 octobre dernier sur TF1, il avait indiqué que sa candidature était une "certitude". Une annonce confirmée le 24 novembre dernier lors d'un nouveau passage sur le journal télévisé de la Une. François Bayrou avait cependant précisé que l'annonce officielle aurait lieu début décembre, une période qu'il "aime bien", avant les fêtes et les discussions "en famille" sur les "grands choix". Nous y voilà, donc !

A l'instar du socialiste François Mitterrand, dont il entend s'inspirer, François Bayrou espère que sa troisième candidature à l'élection présidentielle sera la bonne. L'ancien ministre juge d'ailleurs sa situation "plus prometteuse" qu'elle ne l'était à l'automne 2006, avant son envol dans les sondages et ses 18,57% au 1er tour de 2007. A l'heure actuelle, pourtant, crédité de 7 à 9 % d'intention de votes, François Bayrou est distancé dans les sondages par le trio PS-UMP-FN. Il compte donc sur sa déclaration de candidature pour rattraper son retard

Un équipe de campagne prête à en découdre

François Bayrou pourra en tout cas s'appuyer sur le soutien de Jean-François Kahn. L'ancien journaliste, qui avait déjà milité pour François Bayrou en 2007, a réitéré son soutien au candidat centriste, se disant même prêt "participer" à la construction du programme du candidat centriste si on le lui demandait, à la condition de conserver "sa liberté de penser".

Autre motif de satisfaction de François Bayrou, son équipe de campagne qu'il juge plus solide que celle de 2007. Il y a les historiques, qui ont résisté aux revers électoraux du MoDem depuis quatre ans: les députés européens Marielle de Sarnez, Robert Rochefort ou Jean-Luc Bennahmias, et ceux qui l'ont rejoint pour cette présidentielle : les anciens ministres Jean Arthuis, Alain Lambert, Bernard Bosson, Anne-Marie Idrac ou l'ancienne défenseur des enfants Dominique Versini. Une équipe prête pour le combat électoral.