1er tour : la participation à plus de 80%

  • A
  • A
1er tour : la participation à plus de 80%
@ REUTERS
Partagez sur :

Un chiffre en baisse par rapport à la participation exceptionnelle de 2007, selon l'Intérieur.

En métropole, le taux de participation final du premier tour de la présidentielle devrait dépasser les 80%. Sur plus de 12 millions de bulletins de vote dépouillés selon le ministère de l'Intérieur à 20h20, la participation s'élevait à 81,27%.  Elle s'annonce toutefois inférieur d'environ trois points au taux record de la dernière élection présidentielle, en 2007 (83,77%).

Une participation surprise

Cette performance est plutôt inattendue, toutes les enquêtes ayant montré, y compris à l'approche du vote, qu'entre un quart et un gros tiers des électeurs s'intéressaient peu ou pas à la campagne présidentielle. On peut "penser que certains sont allés voter, même si 37% d'entre eux jugeaient la campagne peu intéressante", a avancé Jérôme Sainte-Marie, de l'institut CSA.

"C'est une bonne surprise, il y a eu un sursaut de mobilisation dans les dernières semaines", a commenté Frédéric Dabi de l'Ifop. Il y a trois semaines, cet institut disait s'attendre à "une abstention record", mais il avait entre-temps révisé à la baisse son estimation, autour de 25%.

Les records de 2007 pas atteints

A 17 heures, la participation était en baisse par rapport au premier tour de 2007 : à la même heure on enregistrait alors 73,87% de participation. A la mi-journée, 28,29% des électeurs s'étaient déplacés. Un chiffre en baisse par rapport au dernier scrutin (31,21%). C'était néanmoins bien mieux qu'en 2002 : à la mi-journée, il y a dix ans, la participation n'était que d'un peu plus de 21%. C'est aussi mieux qu'en 1981 et 1988.

Le Cantal, département qui a le plus voté. 79,29% des électeurs du Cantal se sont déplacés à 17 heures, selon les informations de l'envoyée spéciale d'Europe 1 au Ministère de l'Intérieur. L'Ariège (79,28%) et la Dordogne (78,06%) complètent le trio de tête des départements les plus mobilisés. A la mi-journée, c'est le Gers, la Haute-Loire, le Vaucluse et la Corrèze qui étaient en tête.

La région parisienne boude les urnes. Les Franciliens ne se sont pas rués dans les bureaux de vote. Selon l'envoyée spéciale d'Europe 1 au Ministère de l'Intérieur, Paris, avec 59,07% de taux de participation, le Val-d'Oise (59,08%) et la Seine-Saint-Denis (59,90%), affichent les plus mauvais scores de participation. A la mi-journée, le Val d'Oise était déjà lanterne rouge, avec Paris et les Hauts-de-Seine.

Avec Europe1.fr, suivez minute par minute - et pendant 40 heures non-stop - le premier tour de l'élection présidentielle 2012, en cliquant ici.