13 pro-Hollande appellent à l'union

  • A
  • A
13 pro-Hollande appellent à l'union
François Hollande entendra-t-il l’appel qui lui est lancé pour former un gouvernement allant du MoDem au Front de gauche ?@ REUTERS
Partagez sur :

Ces personnalités de la société civile réclament une alliance allant du Modem au Front de gauche.

Des membres du Font de gauche et du Modem au sein du même gouvernement ? Pour 13 personnalités civiles* qui soutiennent François Hollande, c’est possible, et même souhaitable. L’avocat Jean-Pierre Mignard, l’historien et ancien ministre Jean-Noël Jeanneney, le sociologue Michel Wieviorka ou encore l'historien Benjamin Stora signent une tribune commune dans ce sens dans Le Nouvel Observateur.

Dans un premier temps, tous réaffirment leur soutien sans faille au candidat socialiste. "Nous avons conscience que c'est autour de sa candidature que la victoire est possible", écrivent les signataires de cette tribune intitulée "Pour une nouvelle République". Mais ils ajoutent : "pour qu'une large majorité de Français adhère à ce renouveau de la vie publique, il faut qu'une vaste coalition se forme, aussi puissante que les défis lancés par la crise du capitalisme financier sont destructeurs".

"L'opposé d'une présidence de provocation et de division"

Puis ils précisent : "Cette coalition doit regrouper tous les hommes et les femmes, les partis et les courants de pensée qui le souhaitent. Et tant mieux s'ils viennent d'un arc le plus large, du Front de gauche au MoDem, tellement la volonté commune d'une République nouvelle doit savoir vaincre les vieilles timidités".

Pour les 13 signataires, il s’agit de trancher avec le quinquennat précédent. "L'essentiel est que tous veuillent un pays redressé, conscient, adulte, un peuple dont l'Etat n'est pas confisqué et retourné contre lui, mais partagé avec lui et à son seul service. Le président élu devra rassembler tous ces courants nécessairement convergents, à l'opposé d'une présidence de provocation et de division qui a fait tant de mal", écrivent-ils.

*Jean-Pierre Mignard, avocat à la cour; Frédérique Bredin, inspecteur général des finances, ancien ministre; Michel Broué, mathématicien; Jean-Noël Jeanneney, historien, ancien ministre; Louis Joinet, magistrat ; Christine Lazerges, professeure de droit; Henri Leclerc, avocat à la cour; Pap Ndiaye, historien; Mona Ozouf, historienne; Joël Roman, philosophe; Fabienne Servan-Schreiber, productrice; Benjamin Stora, historien; Michel Wieviorka, sociologue.