Michel Drucker raconte avoir "toujours détesté l'esprit Canal"

  • A
  • A
Michel Drucker raconte avoir "toujours détesté l'esprit Canal"
Michel Drucker n'a jamais apprécié le ton de Canal+.@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

Dans une interview à "Paris-Match", l'animateur historique de France 2 a confié avoir été méprisé par la génération de ceux qui revendiquaient "l'esprit Canal".

"Vous savez, moi, j’ai toujours détesté 'l’esprit Canal'". Cette phrase cinglante est signée Michel Drucker. Dans une interview accordée à Paris-Match, cette grande figure de la télévision française ne mâche pas ses mots envers la chaîne cryptée. 

Le "mépris" contre les animateurs populaires. "Le Canal historique, c’est toute une géné­ra­tion de gens qui ont méprisé des hommes comme moi ou Ruquier, trop popu­lai­res…", dénonce Michel Drucker. Ce mépris, l'animateur historique de France 2, l'illustre par une anecdote.

"Un soir de 1994, je dîne avec André Rous­se­let (le fonda­teur histo­rique et président de la chaîne, décédé en mai dernier, ndlr) qui me prend à part et me dit : 'Vous êtes un gent­le­man dans ce métier. Mais quand même, vous auriez pu me rappe­ler !' Je tombe des nues. Je ne savais pas de quoi il me parlait. Il m'an­nonce alors qu’il avait pensé à moi pour prendre le fauteuil de (Philippe) Gildas à Nulle part ailleurs, et il a demandé à son staff de me propo­ser sa succes­sion. Ledit staff a dit : 'Oui, bien sûr Monsieur le prési­dent'. Il ne m'a jamais contacté et a annoncé à Rous­se­let que ça ne m'in­té­res­sait pas. Voilà, c’était ça 'l’esprit Canal'… Très peu pour moi", raconte l'animateur, qui a aujourd'hui 74 ans.

Michel Drucker, qui ne dit pas si la proposition aurait pu l'intéresser, n'a finalement jamais travailler à Canal+. La même année, en 1994, France 2 lui a ouvert ses portes avec l'émission Studio Gabriel. La suite, on la connaît. Une carrière impressionnante par sa longévité et un animateur aimé de son public.