Pour Kate et William, une fin de visite française entourée d'enfants

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Kate et William se sont parfaitement sortis de leur opération de séduction auprès de jeunes français sur le parvis des Droits de l'Homme.

REPORTAGE

Le Duc et la Duchesse de Cambridge ont achevé leur visite en France samedi soir, après avoir assisté au match de rugby entre la France et le Pays de Galles. Le matin, ils étaient aux Invalides, à Paris. Ils ont également visité le Musée d'Orsay et se sont surtout offert un moment de détente au milieu d'enfants réunis au Trocadéro.

Une rencontre sous un crachin londonien. L'image a été parfaitement pensée. Sur le parvis des Droits de l'Homme, au pied de la Tour Eiffel, Kate et William se sont retrouvés au milieu d'enfants. Les uns agitaient des drapeaux britanniques, les autres en short, échangeaient des passes de rugby sous un léger crachin très londonien. Une heure de détente durant une visite forcément très protocolaire. "William m'a demandé où j'allais à l'école et si c'était bien", raconte George, un écolier britannique de 9 ans. "Je leur ai parlé de l'école britannique de Paris. Ils étaient vraiment gentils."

Kate et William à Paris crédit : MICHEL EULER / POOL / AFP

© MICHEL EULER / POOL / AFP


Quelques passes et beaucoup de souvenirs. Dans la perspective du match qui a opposé la France au Pays de Galles, la journée était placée sous le signe du rugby. Plusieurs clubs parisiens étaient présents pour l'occasion. Et les moins de 10 ans du PUC ou du Paris Racing XV ne sont pas prêts d'oublier les quelques ballons échangés avec le couple royal. "C'était super bien. On a pu parler et faire des passes au Prince et à la Princesse, des futurs rois d'Angleterre, j'étais content", raconte l'un d'entre eux. "On a fait des jeux et puis on a pris une photo avec eux. C'était assez impressionnant." Un événement qui restera dans les mémoires ? "Oui, toute ma vie."

Un soupçon de diplomatie, une touche de glamour royal et beaucoup de sourires, aucun doute, le Foreign Office peut être satisfait : l'opération séduction a parfaitement fonctionné.