Stromae : "le racisme a toujours existé, on ne changera pas la nature humaine"

  • A
  • A
Stromae : "le racisme a toujours existé, on ne changera pas la nature humaine"
Stromae dans les studios d'Europe 1, au micro de Thomas Sotto.@ EUROPE 1
Partagez sur :

Le chanteur était l'invité d'Europe 1 mercredi, l'occasion d'évoquer son succès, ses scrupules face aux Enfoirés ou encore sa vision du racisme.

Le chanteur Stromae était l'invité d'Europe 1 mercredi matin, l'occasion pour lui de revenir sur le racisme dont il a déjà été la cible. "J'ai l'impression que ça a toujours existé et qu'on ne changera pas la nature humaine. Il faut lutter. On a tous un bon potentiel raciste en nous, tous humains", a-t-il réagi.

"C'est très facile d'avoir une phrase raciste qui sort, c'est très facile de pointer du doigt une personne qui aura pu faire un accident, la diaboliser à jamais comme si elle était le mal incarné. Je pense que c'est plus le malheur et la tristesse qui se traduisent à travers le racisme. Il faut apprendre à dialoguer avec ces personnes, leur expliquer plutôt que les marginaliser. Je trouve ça un peu triste. Ca y est : je me prends au sérieux ! Ca rassemble à rien !", a poursuivi Stromae.

Les enfoirés, ce sera sans Stromae

Les Enfoirés fêteront leur vingt-cinquième anniversaire au Zénith de Strasbourg du 15 au 20 janvier prochain. Sans Stromae. Le chanteur, qui a décliné l’invitation, explique ses scrupules au micro de Thomas Sotto :

"Je ne sais pas si c'est une certaine pudeur... J'ai un problème à mêler mon image à une association caritative... Si je fais ce genre d'association, que je me mets en avant, c'est pour servir ce genre d'association : j'ai un problème avec ça car j'en profite. C'est là où je me sens mal." Les artistes seraient trop mis en avant par rapport à la cause ? "Pas du tout, pas du tout, réagit Stromae. C'est le problème : ce n'est que ma vision, elle n'engage que moi, je ne porte aucun jugement sur ceux qui le font. Ça m'a déjà été proposé. Je pense qu'on peut soutenir des associations de manière plus discrète. J'ai juste un problème à aller montrer ce visage pour ce genre d'associations."

Le phénomène Racine Carré

Stromae se dit heureux du succès de son deuxième albumRacine Carré (Son label Mercury estime que les ventes devraient dépasser le million d’exemplaires cette année) mais loin de prendre la grosse tête devant le "phénomène", il relativise : "J'essaie de dépersonnifier, je ne sais pas si ça se dit... C'est un groupe ! Une quarantaine de personnes travaillent sur ce projet : je les cite car je suis toujours en façade, c'est un peu facile. On a fait une photo d'une époque, d'un moment : le public a adhéré, mais ça ne veut pas dire que le troisième, le quatrième [album], ça fera la même chose ! C'est un moment, il se passe un truc, tant mieux. Je ne me plains pas, au contraire, mais il ne faut jamais personnifier : je pense qu'à ce moment-là, c'est la fin."

Stromae vient de dévoiler son nouveau clip Tous les mêmes, issu de l'album Racine Carré  : 

Enfin, si vous vous posiez la question de savoir comment on prononce vraiment son nom de scène, "Avant je luttais, mais ça n'a pas beaucoup d'importance. A choisir, c'est "Stromaille", précise-t-il. Il n'y a pas d'accent aigu." Maintenant, vous avez la réponse.