Bertrand Cantat fustige "les salauds qui nous gouvernent"

  • A
  • A
Bertrand Cantat fustige "les salauds qui nous gouvernent"
Le chanteur a salué le combat des intermittents du spectacle et taclé "les salauds qui nous gouvernent".@ MaxPPP
Partagez sur :

VIDEO - En concert à Arras, le chanteur a salué le combat des intermittents du spectacle et taclé "les salauds qui nous gouvernent". 

C'est le Bertrand Cantat de Noir Désir qui refait surface. Il s'était fait discret depuis sa condamnation pour le meurtre de Marie Trintignant. Le chanteur, en concert à Arras, dimanche, avec son groupe Détroit, a pris la parole, entre deux titres, pour saluer le combat des intermittents, et n'a pas épargné les politiques.

"Le combat de tous les précaires". "Je voudrais saluer le combat des intermittents du spectacle", a-t-il déclaré sur scène, juste avant d'entamer sa chanson Null & Void ("nul et non avenu") et avant de préciser : "En fait, ce n'est pas seulement celui des intermittents du spectacle mais de tous les précaires et de tous les gens qui essayent de vivre correctement et décemment et il y a des gens qui essayent de les en empêcher, pour parler très, très basiquement et c'est absolument injustifié et injustifiable."

 "Les salauds qui nous gouvernent". L'ancien leader de Noir Désir, connu à l'époque pour ses prises de positions politiques, en a aussi profité pour critiquer les dirigeants actuels : "C'est notre position et ça m'étonnerait qu'on en change. Alors avant que tout le monde, comme eux, soit 'Null and Void', qu'on leur dise 'n'entrez pas, vous n'êtes pas chez vous', eh bien nous, on dit que ces gens-là sont chez eux partout, puisque ce sont eux qui font marcher les choses et non pas les salauds qui nous gouvernent."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

Européennes : Bertrand Cantat soutient José Bové

VIDÉO - Nadine Trintignant : "très indécent que Cantat se produise sur scène"

INFO - Printemps de Bourges : Cantat chaleureusement accueilli

TEMOIGNAGE - Bertrand Cantat : "J'ai commis l'irréparable"

INTERVIEW E1 Jean-Louis Trintignant : "J'ai essayé de vivre sans Marie"