Paris : NKM en tête au 1er tour mais...

  • A
  • A
Paris : NKM en tête au 1er tour mais...
@ REUTERS
Partagez sur :

RÉSULTATS MUNICIPALES 2014 - Dans la course à la mairie de Paris, la candidate UMP devance Anne Hidalgo d'une courte tête au premier tour. Mais la socialiste reste favorite.

>>> Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici 

NKM en tête, mais mal partie. Contre toute attente, Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) est arrivée en tête du premier tour des élections municipales à Paris, devant Anne Hidalgo (PS). Un bon point. Mais ses listes sont distancées dans deux arrondissements clés pour l'issue du scrutin le 30 mars, les XIIe et XIVe. Pour espérer reconquérir l'Hôtel de ville perdu en 2001, la droite doit ravir à la gauche ces deux arrondissements du sud de la capitale, qui sont parmi les gros pourvoyeurs de conseillers de Paris les plus susceptibles de basculer.

Au total, la candidate UMP a tout de même obtenu 35,64% des voix, un peu plus d'un point de plus que sa rivale socialiste, qui totalise 34,40% des suffrages. Les Verts arrivent troisième avec 8,86% des voix. Puis viennent les divers droite, dont les listes de Charles Beigbeder Paris Libéré (6,48), le FN (6,26%) et le Parti de gauche (4,94%). En 2008, le PS-PCF-PRG-MDC avait obtenu 41,67% des voix et l'UMP seule 27,68%, le MoDem totalisant 9,08% des suffrages, les Verts 6,79 et le FN 3,17%.

Hidalgo Paris abstention

"Le changement est tout proche", promet NKM. Le "peuple de Paris", "libre et rebelle", a "fait mentir tous les pronostics", s'est félicitée NKM, dont les sondages avaient avec constance annoncé l'arrivée en deuxième position à Paris. "Le changement est possible, il est tout proche", a-t-elle lancé à l'adresse de ses supporters, soulignant que, parmi ses têtes de listes, "certains sont élus dès ce (dimanche) soir".

La gauche a, elle, relativisé ce résultat. "La droite est implantée dans ses bastions, mais elle ne sort pas de ses bastions", a souligné à l'Hôtel de Ville le maire de Paris Bertrand Delanoë. "Globalement, les composantes de la majorité municipale sont bien dans une dynamique de victoire supérieure à la dynamique de victoire que nous avions créée en 2001", a-t-il ajouté. "Dans deux arrondissements clés, les XIIe et XIVe, la gauche est largement en tête", a souligné à son QG la candidate PS Anne Hidalgo.

Les rapports de force arrondissement par arrondissement. La droite a fait le plein dans les arrondissements qui lui sont d'ores et déjà acquis. Ainsi les maires du Ier, du VIe, du XVIe et du XVIIe Jean-François Legaret, Jean-Pierre Lecoq, Claude Goasguen et Brigitte Kuster ont-ils été réélus dès le premier tour. Le député-maire du XVe Philippe Goujon, après une campagne de terrain "exemplaire", selon les mots de NKM, obtient un très bon score de 48,56%, devant Anne Hidalgo qui n'obtient que 29,10% des voix.

Autres nouvelles encourageantes pour la droite : les IVe et IXe, détenus par la gauche, voient les candidats de l'UMP et du centre devancer d'un cheveu leurs adversaires PS, tandis que dans le Ve Florence Berthout (UMP-centre, 28,49%) et Dominique Tiberi (dissident, 19,43%) pourraient unir leurs forces pour éviter la bascule à gauche.

En revanche, Nathalie Kosciusko-Morizet est loin derrière dans le XIVe, où elle était pourtant tête de liste: elle n'obtient que 33,10% des voix, quatre points derrière une quasi inconnue, l'adjointe au maire du XIVe Carine Petit (37,89%). Mais elle dispose pour le second tour de la réserve de voix de la dissidente Marie-Claire Carrère-Gée (5,74%). Le FN obtient aussi 5,74% des voix. Dans le XIIe, Valérie Montandon (UMP) est aussi distancée: elle totalise 33,34% des voix, contre 37,40 pour sa rivale PS. Elle aussi bénéficie d'une réserve de voix, celle de l'UDI Benoît Pernin (5,62%). Le FN a obtenu 6,77% des voix. La chef de file du MoDem à Paris Marielle de Sarnez, élue dès le premier tour sur la liste de Lecoq (VIe) a appelé les électeurs écologistes à se tourner vers Nathalie Kosciusko-Morizet.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'ESSENTIEL - Municipales : la droite à 48%, la gauche à 43%

ZOOM - Ces villes où le Front National est en tête

PARTICIPATION - Municipales : l'abstention à plus de 38%

ANALYSE - Olivier Duhamel : un score "très impressionnant" pour le FN mais...

REACTION - Ayrault en appelle au front républicain

REACTION - Copé en appelle à "celles et ceux qui ont voté pour le FN"