Non, Georges Tron n’a pas écrit un livre pornographique

  • A
  • A
Non, Georges Tron n’a pas écrit un livre pornographique
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'ex-secrétaire d'Etat à la Fonction publique envisage de porter plainte. Pour lui, il s’agit d’un coup politique.

L’INFO. Une homonymie gênante ou un coup bas politique ? Lundi soir, Georges Tron, maire UMP de Draveil (Essonne), blanchi par la justice dans une affaire de viols, a démenti être l'auteur d'un ouvrage comportant des récits de violences sexuelles, signé de son nom et dont des extraits ont été diffusés dans la commune. "Je ne suis pas l'auteur de cet ouvrage et ne peut qu'être surpris qu'une personne porte le même nom et le même prénom que moi alors que je ne connais aucun homonyme", a-t-il assuré.

"Des scènes de violences particulièrement crues". Selon l'ex-secrétaire d'Etat à la Fonction publique, qui brigue un quatrième mandat à la tête de Draveil, cet ouvrage intitulé "Le miroir truqué" et publié en 2008 par l'éditeur "Société des écrivains" par un auteur signant Georges Tron, relate "des scènes de violences particulièrement crues". "La Société des Ecrivains a confirmé qu'il n'y avait aucun rapport entre moi et ce livre", a-t-il encore ajouté.

Une plainte bientôt déposée ? L’histoire aurait pu faire sourire Georges Tron si des pages de cet ouvrage n’avaient pas été photocopiées puis diffusées anonymement dans sa commune. C’est pour cette raison qu’il a demandé à ses avocats "d'envisager toutes les procédures" devant la justice. Car si personne n’a revendiqué cette action, l'ex-secrétaire d'Etat est persuadé que cela vient de l'entourage de Philippe Olivier, à la tête de la liste 100% Draveil, l'un de ses adversaires lors des prochaines élections municipales.

sur le même sujet, sujet,

 Georges Tron menacé de prison