Municipales : ces villes où le FN arrive en tête

  • A
  • A
Municipales : ces villes où le FN arrive en tête
@ REUTERS
Partagez sur :

POUSSÉE - Le Front national a gagné Hénin-Beaumont. Le parti est en tête à Forbach, Béziers, Avignon ou encore Perpignan.

Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici

"Le FN s'implante comme il le voulait". Le Front national a réalisé dimanche au premier tour des municipales des scores au-delà de ses espérances. Le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête dans plusieurs villes du sud - Perpignan, Avignon, Béziers ou Fréjus - et du nord - Forbach - où il pourrait l'emporter au second tour dimanche prochain. A Hénin-Beaumont, ville symbole du nord historiquement ancrée à gauche, le secrétaire général du FN, Steeve Briois, a même été élu dès le premier tour. "Le Front national s'implante comme il le voulait et il le fait avec un cru exceptionnel", s'est félicitée Marine Le Pen. Le vote FN "s'est enraciné", a renchéri son bras droit Florian Philippot, arrivé en tête à Forbach.

Une centaine de triangulaires. Le FN  a aussi créé la surprise à Marseille où son candidat Stéphane Ravier est arrivé deuxième, derrière le maire sortant UMP Jean-Claude Guaudin et devant le candidat PS Patrick Mennucci. Marine Le Pen a annoncé dimanche que le FN maintiendrait ses candidats au second tour partout où il en a "la possibilité", mais a laissé la voie ouverte à des réexamens et d'éventuels retraits "dans quelques villes". Le FN devrait être présent dans plus d'une centaine de triangulaires, dépassant son précédent de 1995 où il s'était maintenu dans 119 villes de plus de 30.000 habitants au second tour.

HÉNIN-BEAUMONT

Élu. Le FN a réussi son pari dans sa ville laboratoire, Hénin-Beaumont. Le secrétaire général du Front national Steeve Briois a été élu dès le premier tour maire d'Hénin-Beaumont avec 50,26% des suffrages dimanche. Le maire sortant divers gauche Eugène Binaisse n'a récolté, selon ces résultats, que 32,04% des voix, devant l'ancien maire Gérard Dalongeville (9,77%), alors que la participation s'élève à 64,59%.

Le large sourire de Steeve Briois et les encouragements de ses soutiens :

"Une grande, belle victoire". Marine Le Pen a salué dimanche soir la "grande, belle victoire" de Steeve Briois à Hénin-Beaumont, estimant que c'était "inespéré" dès le premier tour. "Il se passe quelque chose, incontestablement. Tout ça crée un immense élan d'espoir, les Français n'en pouvaient plus d'être coincés entre l'UMP et le PS", a estimé la présidente du FN. Quant à Steeve Briois, il a salué le "bon sens" des électeurs. "Hénin-Beaumont est touchée de plein fouet par le chômage, l'insécurité, les délocalisations. Tous ceux qui ont été au pouvoir jusqu'à aujourd'hui n'ont absolument rien fait, et donc il est normal que les Héninois fassent confiance à des gens qui demain incarneront le vrai changement", a-t-il estimé .

>> LIRE AUSSI : Steeve Briois, l'enfant prodige du FN

BÉZIERS

Robert Ménard se lançait en politique à l'occasion de ces élections municipales, sous les couleurs du Rassemblement Bleu marine. L'ancien patron de Reporters sans frontières est arrivé en tête du scrutin à Béziers, dans l'Hérault, avec 44,88% des suffrages. Il distance largement l'UMP Elie Aboud (30,1%).

FORBACH

FORBACH Florian Philippot FN

Forbach, l'ancienne cité minière de 22.000 habitants, fait partie des villes dans lesquelles le FN nourrissait de grandes ambitions. Le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, arrive en tête avec 35,75% des voix, devant le maire socialiste sortant Laurent Kalinowski (33%). Le second tour s'annonce très ouvert. Une triangulaire ou une quadrangulaire pourrait se tenir, selon l'issue de négociations à venir entre les deux derniers candidats, le dissident de l'UMP Eric Diligent (près de 19% des voix) et l'UMP Alexandre Cassaro (12,26%).

PERPIGNAN

louis aliot e1default 930620

Le vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen a gagné dimanche son pari d'arriver en tête au premier tour des municipales à Perpignan, étape nécessaire selon lui à la conquête de cette ville de près de 120.000 habitants. Louis Aliot a fait mentir l'ensemble des sondages diffusés à l'approche du scrutin et obtient 34,20% des voix. Il devance de près de quatre points le maire sortant UMP Jean-Marc Pujol, 64 ans, crédité de 30,57%.

AVIGNON

 C'est une vraie surprise. Dans la Cité des papes, bastion de la droite depuis 20 ans, les sondages plaçaient le PS largement en tête. Or, au soir du premier tour, le FN et le PS sont au coude à coude. Le candidat FN Philippe Lottiaux arrive en tête à Avignon avec 29,63 % des voix devant la candidate socialiste Cécile Helle (29,54%).

FRÉJUS

 Le jeune candidat frontiste David Rachline est en tête du premier tour des municipales à Fréjus avec 40,30 % des voix. Le maire sortant, Elie Brun (DVD), est troisième avec 17,61%, derrière Philippe Mougin, investi par l'UMP et l'UDI, qui obtient 18,85% tandis que la PS Elsa di Méo recueille 15,58% des suffrages.

AVIGNON

Dans la préfecture du Vaucluse, c'est Philippe Lottiaux qui s'est porté en tête avec 29,4% des voix, devant la candidate socialiste Cécile Helle (27,5%) et l'UMP Bernard Chaussegros (22,3%)

SAINT-GILLES

gilbert collard reuters 930620

© REUTERS

Le très médiatique Gilbert Collard a remporté la première partie de son objectif en remportant 42,57% des voix. L'avocat devance largement l'UMP Eddy Valadier (36%) et le socialiste Alain Gaido (14%), qui devrait se désister au nom du Front républicain.

BRIGNOLES

Cinq mois après avoir emporté l’élection cantonale partielle, Laurent Lopez a conservé la même dynamique dimanche lors du scrutin municipal. Le candidat du Front national est arrivé en tête du premier tour avec 37,03% des voix. Il devance l’UMP, emmenée par Josette Pons, qui recueille 35,54% des suffrages. La liste d’union e la gauche, menée par Jean Broquier, doit se contenter de la troisième place, avec 27,39% des voix.

TARASCON

Dans cette commune des Bouches-du-Rhône, Fabien Engelmann arrive en tête avec 30,41% des voix. Le candidat frontiste devance le Divers droite Thierry Rohr (20,40%), et le socialiste David Philippe (19,21%).

LES AUTRES VILLES

Le Front national arrive également en tête dans d'autres communes : Digne-les Bains (Alpes-de-Haute-Provence), Villers-Cotterêt (Aisne), Beaucaire (Gard), Cogolin (Var) ou encore Mantes-la-Ville (Yvelines).

sur-le-meme-sujet-sujet

L'ESSENTIEL - Municipales : la droite à 48%, la gauche à 43%

ZOOM - Ces villes où le Front National est en tête

PARTICIPATION - Municipales : l'abstention s’élève à 35%

ANALYSE - Olivier Duhamel : un score "très impressionnant" pour le FN mais...

REACTION - Marine Le Pen : un crû exceptionnel pour le FN 

REACTION - Ayrault en appelle au front républicain

REACTION - Copé en appelle à "celles et ceux qui ont voté pour le FN"

PARIS - NKM donnée en tête au 1er tour mais...

REPORTAGE - Le FN à Béziers ? "je ne pourrais supporter ça"

PAROLES D’ÉLECTEURS - A Marseille, on parle d'un "vote sanction"

REPORTAGE - A Fréjus, on a voté FN sans complexe