Julien Dray : Hollande doit "parler au pays"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le conseiller régional socialiste a reconnu "un échec collectif" aux élections municipales.

"Un échec collectif". Julien Dray, conseiller régional d'Ile-de-France et proche de François Hollande, a répondu lundi matin aux questions de Thomas Sotto sur Europe 1. Et au lendemain de la débâcle de la gauche au second tour des élections municipales, le ténor socialiste a reconnu "un échec collectif", refusant d'imputer toute la responsabilité de la défaite au chef de l'Etat. "François Hollande est Président, mais il y avait un gouvernement, un Premier ministre, un parti... Un certain nombre de gens n'ont peut-être pas passé les messages comme il le fallait, ils ont été un peu trop obéissants dans la phase précédente", a-t-il estimé.

Il souhaite que Hollande "parle au pays". Avec d'autres personnalités de la gauche du PS, le responsable socialiste a envoyé dimanche soir une lettre au président François Hollande intitulée : "le sursaut, c'est maintenant". Lundi matin, Julien Dray a appelé le locataire de l'Elysée à s'adresser aux Français. "Très vite, dans les heures qui viennent, en tout cas je le souhaite : que le Président de la République parle au pays, en disant les choses telles qu'elles sont, sans les cacher", a-t-il lancé. "Il y a maintenant une réorientation sérieuse à faire en prenant le pays à témoin, en disant la vérité", a-t-il ajouté.

"Nous avons trop joué". Comment Julien Dray explique-t-il l'ampleur de la défaite ? "Je pense que nous avons trop joué ! Ça veut dire qu'on n'a pas dit la réalité de la situation, et qu'on a pensé trop qu'on allait s'en sortir finalement", a-t-il analysé. Il a également formulé des réserves sur le pacte de responsabilité annoncé par l'exécutif : "ce n'est pas la formule magique. Si c'est un allègement avec une réduction de la dépense publique fait de manière automatique, je pense qu'on va dans le mur".

Pour lui, il faut remplacer Ayrault. Le conseiller régional a appelé à un remaniement. "Je n'aime pas le terme casting, mais il y a certainement une équipe gouvernementale à reprofiler", a-t-il jugé. "Je pense que le changement impliquera un changement de Premier ministre, même si c'est injuste car Jean-Marc Ayrault n'est pas le responsable de la défaite. Mais à un moment donné, il faut un choc".

Royal serait "très utile". S'il refuse de se prononcer sur les personnalités en lice pour Matignon, Julien Dray verrait bien Ségolène Royal entrer au gouvernement. "Elle a un savoir, une connaissance. Elle est comme nous tous, elle a des défauts, elle peut faire des fautes des fois, mais elle est utile et elle a un rapport au pays qui peut être très utile dans le moment actuel", a-t-il estimé.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

RÉSULTATS - Découvrez qui est votre nouveau maire ici

AUTOPSIE D'UNE DÉFAITE - Municipales : 2014, une claque historique pour le PS

LISTE - Ces nouvelles villes dirigées par le FN

EXCLU - Ayrault voulais annoncer sa démission, mais...

LE CHIFFRE - La gauche perd 155 "grandes" villes

ESSENTIEL - Le Tour de France des résultats