Ces villes remportées par le Front national

  • A
  • A
Ces villes remportées par le Front national
@ MAXPPP
0 partage

RÉSULTATS MUNICIPALES - Le FN a remporté plusieurs victoires dimanche soir lors du second tour.

>>> Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici

Le Front national est donc bien l’un des grands vainqueurs des élections municipales 2014. Dimanche, à l’issue du second tour, au moins 11 communes sont venues s’ajouter à Hénin-Beaumont, enlevée par Steeve Briois dès le premier tour. Soit plus que les 4 villes que le FN détenait en 1997 (Orange, Marignane, Toulon dès 1995 et Vitrolles en 1997). Tour d'horizon.


DANS LE SUD

Béziers, dans l'Hérault. Robert Ménard, soutenu par le FN est arrivé en tête distançant largement le candidat de la droite Elie Aboud et celui de la gauche Jean-Michel Du Plaa, selon plusieurs estimations. Robert Ménard obtient de 47,2 à 47,4% des voix, M. Aboud entre 33,8 et 35% des voix et M. Du Plaa entre 17,6% et 18,9%.

Beaucaire, dans le Gard. La tête de liste Front national Julien Sanchez a annoncé son élection avec 39,8% des suffrages. M. Sanchez a devancé le maire sortant Jacques Bourbousson (DVD), qui a obtenu 29,9%, devant le DVD Christophe André et le DVG Claude Dubois, selon des résultats communiqués en mairie.

Le 7e secteur de Marseille. Le candidat du Front National, Stéphane Ravier est arrivé en tête dans le 7e secteur de Marseille, selon une estimation de l'institut TNS Sofres/Sopra. Il obtiendrait 35% contre 33% pour le PS Garo Hosvepian et 32% pour l'UMP-UDI Richard Miron.

Fréjus, dans le Var. Le FN David Rachline a remporté la mairie de Fréjus, devançant largement Philippe Mougin (UMP-UDI) et le maire sortant, Elie Brun (DVD), selon deux estimations. M. Rachline obtient 45,2%, M. Mougin 29,6% et M Brun 25,2% selon une estimation Ipsos/Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Monde, Le Point, LCP/Public Sénat.

Le Luc, dans le Var. La liste Front national menée par Philippe de la Grange gagne à Luc, une commune varoise de 9.500 habitants, grâce à un score de 42% au second tour. Le DVD Dominique Lain est arrivé deuxième avec 40,9%, un troisième candidat a remporté 16,1%. André Raufast, maire sortant de gauche de cette commune proche de Brignoles, s'était désisté pour le second tour.

Cogolin, dans le Var. Le candidat du Front national, Marc-Etienne Lansade, s'impose avec 53,1% des suffrages au second tour des élections municipales, selon des résultats officiels.

Camaret-sur-Aigues, dans le Vaucluse. La liste de Philippe de Beauregard, soutenue par le FN, a remporté l'élection dans cette commune de plus de 4.500 habitants, avec 36,31% des voix, selon des résultats officiels. La liste socialiste de la maire sortante Marlène Thibaud a recueilli 32,65% des suffrages et la liste divers droite 30,73%.

Le Pontet, dans le Vaucluse. Dans cette ville de quelque 15.000 habitants, la liste FN conduite par Joris Hébrard a remporté le scrutin dans une triangulaire, avec 42,62% des voix, juste devant la liste UMP du conseiller général Claude Toutain (42,53%), selon des résultats officiels. Seules sept voix séparent les deux listes.


DANS L'EST

Hayange, en Moselle. Fabien Engelmann, candidat du Front national et ancien militant de la CGT, décroche Hayange, emblématique commune du bassin sidérurgique mosellan, avec 36% des voix face à trois autres candidats, a-t-on appris auprès du maire socialiste sortant, Philippe David.

Villers-Cotterêts, dans l'Aisne. Le FN Franck Briffaut a annoncé à l'AFP son élection à la mairie de Villers-Cotterêts, dimanche au second tour du scrutin des élections municipales. M. Briffaut, en tête dans les sept bureaux de vote que compte la ville, a déclaré avoir remporté 41,53% des suffrages, devant la liste du maire PS sortant Jean-Claude Pruski (34,66%) et la liste divers droite menée par l'UDI Jean-Claude Gervais (23,80%).


EN ILE -DE-FRANCE

Mantes-la-Ville, dans les Yvelines. Le candidat du Front national Cyril Nauth, 32 ans, avec 30,26% des voix, a ravi à la maire socialiste sortante la seule commune d'Ile-de-France qui sera dirigée par l'extrême droite. Cyril Nauth est arrivé en tête devant la maire sortante socialiste Monique Brochot (29,35%), avec 61 voix d'écart sur la candidate DVG Annette Peulvast-Bergeal (28,29%), suivie par le candidat DVD Eric Visintainer (12,09%). Le candidat du FN avait créé la surprise au premier tour en arrivant en tête du scrutin avec 21,66% des voix, à la faveur d'une dispersion des voix entre six listes et d'une guerre entre les deux candidates de gauche, la maire Monique Brochot et sa rivale Annette Peulvast-Bergeal (DVG), ancienne députée-maire socialiste.

Infographie FN 2d tour bilan municipales
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'ESSENTIEL - Le FN remporte de nouvelles communes

DIRECT VIDEO - Suivez la soirée spéciale sur Europe 1