Bertrand Delanoë : "je suis un maire aphrodisiaque"

  • A
  • A
Bertrand Delanoë : "je suis un maire aphrodisiaque"
@ MAXPPP
Partagez sur :

ADIEUX - Le maire de Paris, qui quittera son fauteuil après deux mandats en mars, a lancé cette boutade lors des voeux à la presse.

Bertrand Delanoë a le sens de la formule. Avant de quitter son fauteuil de maire de Paris en mars, l'édile parisien n'a pas manqué ses derniers voeux à la presse mercredi, qui viennent clore "13 ans comme maire de Paris et 37 ans comme élu de Paris".

"Je suis un maire aphrodisiaque !" Bertrand Delanoë a lancé mercredi cette boutade pour résumer l'un de ses succès, au terme de ses deux mandats, que constitue "le rajeunissement" de Paris notamment grâce à une forte natalité."Je trouve que j'ai été un maire durant le mandat duquel les Parisiens ont été dynamiques pour faire des bébés. Je suis un maire aphrodisiaque", a-t-il déclaré.

"Fier que Paris ait rajeuni". "Je suis fier que Paris ait rajeuni (...) Il aura fallu un maire célibataire et sans enfant pour développer le service de la petite enfance", a noté l'édile, qui se réjouit des "16.000 familles supplémentaires qui se sont installées" dans la capitale, a ajouté Bertrand Delanoë, qui espère être succédé par Anne Hidalgo à la tête de la plus grande ville de France.

L'éloge de François Hollande... Le maire de Paris a fait l'éloge du président de la République, dont il a trouvé le propos "résolu, courageux, déterminé", au lendemain de la conférence de presse présidentielle. "On ne fait pas de progrès social avec des finances publiques en miettes", a-t-il insisté, lui qui "commence à avoir quelques heures de vol". "J'aime le mot de responsabilité", a-t-il dit encore, estimant qu'il n'y avait "pas d'avenir pour la France dans le repli sur soi et les égoïsmes".

... Dont il défend le "jardin secret". Bertrand Delanoë, qui a toujours jalousement préservé sa vie privée, a plaidé mercredi pour le respect d'un "jardin secret", évoquant la relation entre François Hollande et Julie Gayet. "Je ne sais pas comment on va faire dans les temps qui viennent", a-t-il déclaré, rappelant qu'il s'était "interdit tout commentaire", même en privé. Il faudra "trouver comment être démocratique et cultiver l'art de vivre", a-t-il encore commenté.