Chatroulette, le site trop sulfureux

  • A
  • A
Chatroulette, le site trop sulfureux
@ Captures du site Chatroulette.com
Partagez sur :

Le site de tchat aléatoire inquiète les associations de protection de l’enfance.

"On va appeler tous les éditeurs de logiciels de contrôle parental pour qu’ils classent Chatroulette.com parmi leurs listes de sites indésirables", a assuré lundi matin à Europe1.fr, Justine Atlan, directrice de l’association e-Enfance confirmant une information du quotidien LeParisien.

Dialoguer au hasard

Chatroulette, c'est se site qui anime le net depuis quelques mois et qui permet aux internautes de dialoguer au hasard via un tchat et par webcams interposées.

"Le site a été détourné"

"Le principe est très sympa mais il a été récupéré par une catégorie de personnes. En testant, on s’est rendu compte que tous les trois clics, on tombait sur l’image, en gros plan serré, d’hommes en train de se masturber", s'est inquiétée la directrice de l’association avant d’ajouter : "ces images sont évidemment indésirables pour des mineurs".

Interrogée sur le risque que ses déclarations contribuent à faire de la publicité au site, Justine Atlan a estimé : "de toute manière, il a déjà eu trop de publicité. Cela fait quinze jours que l’on en parle partout, tous les jeunes connaissent désormais le site".

20.000 utilisateurs par jour

Selon le New York Times, c’est un adolescent russe de 17 ans qui a eu l'idée avec ce site de mettre en relation de parfaits inconnus via les caméras de leurs ordinateurs. Il a expliqué au quotidien américain qu'il avait créé "Chatroulette" pour "s'amuser" parce que lui et ses amis en avaient assez de ne se parler qu'entre eux.

Lancé en novembre, le site attire jusqu'à 20.000 utilisateurs par jour, selon le quotidien américain.

REAGISSEZ - Faut-il interdire Chatroulette aux enfants ?