Charlie Hebdo : les rescapés préparent "le journal des survivants"

  • A
  • A
Charlie Hebdo : les rescapés préparent "le journal des survivants"
@ AFP
Partagez sur :

RÉSISTANCE - L'équipe rescapée de la tuerie a décidé de sortir Charlie Hebdo mercredi prochain, comme prévu. 

Charlie Hebdo n'est pas mort. Comme l'avait martelé l'urgentiste Patrick Pelloux, chroniqueur de longue date de Charlie Hebdo, le journal va "sortir la semaine prochaine", mercredi 14 janvier, comme prévu. Car la réponse que veut donner le journal satirique à la haine, après la tuerie perpétrée mercredi dans ses locaux, c'est bien de continuer à vivre. L'équipe des dessinateurs et journalistes rescapés du massacre s'organise. Quels dessins décideront-ils de publier dans ce numéro ? Quel sera son esprit ? La rédaction du journal satirique se réunira dans les locaux du journal Libération vendredi matin pour en parler. On vous dit ce qu'on sait.







Quelques minutes après, un journaliste de Libération a publié une photo des deux équipes réunies à l'intérieur des locaux de Libération : 



>>> A LIRE AUSSI - Prise d'otage en cours dans une imprimerie de Seine-et-Marne

Le Premier ministre Manuel Valls et la ministre de la Culture Fleur Pellerin sont arrivés à Libération vendredi vers 13h. "On veut anéantir une voix et une lumière, des dessins. ça n'est pas possible", a déclaré Manuel Valls sur place. "Il y a une réaction ici, qui est magnifique, mais la puissance du choc est là", a également commenté le Premier ministre. 



La rédaction de Charlie Hebdo va se réunir. "Le journal des survivants", comme l'appellent les journalistes rescapés, fera huit pages au lieu des 16 habituelles. Mais pour l'instant, l'équipe n'a pas encore choisi les dessins qui figureront dans le numéro. Ils n'ont pas non plus tranché la question de l'esprit de ce numéro. S'agira-t-il d'un numéro "hommage", d'un numéro normal, se moqueront-ils ou non de l'islam radical ? Autant de questions dont ils vont débattre lors de cette première conférence de rédaction depuis l'attaque terroriste.



A Libération, on s'organise. Au siège du journal Libération, qui avait invité la rédaction de Charlie Hebdo dans ses locaux pour lui permettre de poursuivre son travail, on s'est organisé pour l'accueillir. Les journalistes de Charlie devraient s'installer au huitième étage, "salle du hublot", juste à côté de la terrasse. Des experts en sécurité ont inspecté les lieux pour voir si toutes les conditions sont réunies. Au sein de Libération, les journalistes, eux, étaient très sereins vendredi matin. "Pas d'inquiétude, on va devenir le journal le plus surveillé de France", a assuré Laurent Joffrin, le directeur de la rédaction de Libération.

Le numéro de mercredi sera tiré à plus d'un million d'exemplaires, a fait savoir l'avocat du journal satirique. C'est vingt fois plus que d'habitude. Reste une question : chez quel imprimeur ? Charlie Hebdo compte sur des volontaires, dans l'élan national de solidarité. 

>>> A LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : les nouveaux abonnés affluent

Une conférence qui a duré "plus de trois heures". En tout, la conférence de rédaction de Charlie Hebdo a duré "plus de trois heures", selon Libération. "Posés sur la grande table ronde, des ordinateurs prêtés par le groupe Le Monde", peut-on lire dans les colonnes du journal qui fait le récit de cette conférence de rédaction très spéciale. "Assis tout autour, Willem, Luz, Coco, Babouse, Sigolène Vinson, Antonio Fischetti, Zineb El Rhazoui, Laurent Léger… En tout, plus de 25 personnes, mines grises et yeux bouffis, noyau dur, proches ou collaborateurs occasionnels, sont là pour préparer le prochain numéro de Charlie Hebdo", raconte encore Libération.