150.000 exemplaires de Direct Matin détruits

  • A
  • A
150.000 exemplaires de Direct Matin détruits
@ MaxPPP
Partagez sur :

Une quarantaine de personnes a fait irruption dans l'imprimerie dans la nuit de mardi à mercredi.

150.000 exemplaires du quotidien gratuit Direct Matin ont été détruits dans la nuit de mardi à mercredi. Un groupe d'une quarantaine de personnes a pénétré dans les locaux de l'imprimerie Brodard Graphique à Coulommiers, en Seine-et-Marne, peu après 00h30. Ils ont ensuite aspergé d'eau les exemplaires du quotidien à l'aide de lances à incendie qui se trouvaient à proximité des palettes de journaux.

De source proche du dossier, il s'agirait de militants du syndicat du Livre qui refusent que le journal soit imprimé sur le site de Brodard Graphique, une entreprise dite de labeur (consacrée à l'impression des magazines et de la publicité, ndlr). "Les exemplaires détruits ont été réimprimés et distribués", a précisé un porte-parole du Groupe Bolloré, qui publie le quotidien. Direct Matin, qui est diffusé à 450.000 exemplaires sur la région parisienne, "était présent dans ses zones de distribution", a-t-il ajouté.

La direction de l'imprimerie a annoncé avoir "déposé plainte" pour "intrusion" et "destruction de matériel". Selon la police, peu après cet incident, "les pneus de deux camions de livraison, partis du site chargés de Direct Matin, ont été crevés".