Un fonds de recherche contre les "fausses informations", avec Facebook

  • A
  • A
Un fonds de recherche contre les "fausses informations", avec Facebook
Le programme sera dirigé par l'école de journalisme de l'université publique de New York (CUNY).@ ISSOUF SANOGO / AFP
Partagez sur :

Ce fonds de recherche, doté de 14 millions de dollars, doit permettre de mieux repérer les fausses informations et d'améliorer la confiance des lecteurs.

Un groupe d'universitaires, d'associations et d'entreprises technologiques, dont Facebook, lance un fonds de recherche doté de 14 millions de dollars (13,1 millions d'euros) pour aider le public à distinguer les contenus journalistiques et repérer les fausses informations sur Internet.

Le but ? Améliorer la confiance dans le journalisme. Le programme sera dirigé par l'école de journalisme de l'université publique de New York (CUNY), selon un communiqué publié lundi. Il est financé par Facebook, la fondation Ford, le moteur de recherche Mozilla, le spécialiste des start-up Betaworks, la fondation John S. et James L. Knight, la société technologique AppNexus, la fondation Tow et le fonds philanthropique Craig Newmark. Le projet vise à "améliorer la confiance dans le journalisme autour du monde" et "aider les gens à se faire une opinion éclairée sur les informations qu'ils lisent et partagent en ligne".

Sciences Po va contribuer. Plusieurs institutions, notamment Sciences Po en France, le centre européen du journalisme aux Pays-Bas ou la société des éditeurs en Asie, basée à Hong Kong, se sont engagés à contribuer aux recherches de la "News Integrity Initiative" (le projet sur l'intégrité de l'information), le nom du projet. "Nous pensons que la compréhension de l'information est un problème mondial", a expliqué Campbell Brown, responsable des partenariats de l'information au sein de Facebook. "Il est important que les gens puissent identifier des informations trompeuses, qu'ils puissent faire preuve de discernement vis-à-vis de l'information qu'ils voient sur Facebook et partout ailleurs", a-t-il ajouté.

Depuis l'élection de Donald Trump, Facebook a annoncé plusieurs initiatives pour collaborer plus étroitement avec les médias et limiter la diffusion de fausses informations sur son réseau social.