TNT : qui veut en être ?

  • A
  • A
TNT : qui veut en être ?
La TNT compte déjà dix-neuf chaînes@ Maxppp
Partagez sur :

31 dossiers de candidature ont été déposés mardi au CSA. Europe1.fr fait les présentations.

Il n’y a que six places à prendre. L’appel d’offres du CSA pour les six nouvelles chaînes en haute définition de la TNT s’est clos mardi. Grosse surprise, Canal+ n’a pas déposé de dossier contrairement aux groupes TF1, M6 et NRJ. Europe1.fr revient sur le profil des différents candidats.

> Les poids lourds

 TF1 propose une chaîne de téléachat baptisée Tendances 24, ainsi que HD1, consacrée à la création (axée sur la fiction, le cinéma, des programmes courts), et Stylia, qui vise le public féminin.

M6 a également déposé trois projets, mais n'en a dévoilé qu'un seul, celui d'une chaîne de téléachat.

> Ceux qui veulent grossir 

NRJ veut lancer Chérie HD, destinée aux femmes, Nosta, une chaîne généraliste entre patrimoine et modernité, et My NRJ, destinée aux 15-35 ans.

Le groupe Lagardère, propriétaire d'Europe1, a déposé un projet pour une chaîne féminine gratuite, ELLEtv.

Alain Weill du groupe NextRadioTV (RMC, BFM) propose la chaîne de sport RMC Sport HD, une de découverte, RMC Découverte,  et une d'économie avec BFM Business.

L'Equipe souhaite aussi lancer une nouvelle chaîne de sport, soutenue par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Il y a également Ma chaîne étudiante, Le Figaro avec une chaîne météo et Amis TV, une chaîne de nature et animaux proposée par la productrice de l'émission 30 millions d'amis.

> Le principal absent

Canal+ a donc jeté l’éponge, créant la surprise de cet appel d’offres. Pour Philippe Bailly directeur de NPA conseil, les raisons sont juridiques et stratégiques. 

"Le gouvernement a annoncé que les  canaux compensatoires dont devaient bénéficier TF1, M6 et Canal+ allaient être supprimés mais le projet de loi n’a pas été voté",  a rappelé mercredi Philippe Bailly dans l’émission Le Grand direct des médias sur Europe 1. "Après tout, Canal serait en droit de se dire qu’elle n’a pas besoin de concourir puisqu’elle peut revendiquer un canal compensatoire.  TF1 et M6 pourraient être dans la même position", a analysé le spécialiste des medias.

"L’autre explication et c’est celle qu’a donné Canal +, c’est qu’avec iTélé, Direct8 et Direct star qui sont en train d’être rachetées par Bolloré, ça fait déjà trois chaînes gratuites pour le groupe Canal. Le groupe se concentre sur ces trois chaînes",  a ajouté Philippe Bailly.

"Si le CSA leur avait donné une autorisation, ça obligeait Canal qui est déjà obligée de rendre une de ses chaînes parce qu’il est au-delà du nombre de chaines autorisées  à en rendre une autre. Ils ont choisi de se simplifier la vie en se concentrant sur leurs trois chaînes existantes", a-t-il conclu.

Les noms des six "élues" viendront s’ajouter dès le mois de mars aux dix-neuf chaînes déjà disponibles sur la TNT. La délivrance des autorisations aux éditeurs interviendra "avant fin mai". Lancé en 2005, le numérique terrestre, désormais unique mode de diffusion en France, devrait être entièrement gratuit.