Télé : le casse-tête de la fin des SMS surtaxés

  • A
  • A
Télé : le casse-tête de la fin des SMS surtaxés
"Nouvelle Star" sur D8.@ D8
Partagez sur :

GRATIS - Nouvelle Star va arrêter de facturer les votes des téléspectateurs. Mais comment compenser le manque à gagner ?

Payer pour soutenir un candidat de télé-crochet qu'on apprécie, c'est désormais "has been". Nouvelle Star, le programme de D8, vient d'annoncer, à partir de la saison prochaine, la fin des surtaxes sur les appels et SMS destinés à voter pour les talents. Une bonne nouvelle pour les téléspectateurs, mais une épine dans le pied des chaînes et des producteurs, qui devront trouver de nouvelles recettes pour compenser ce manque à gagner.

Le constat : les SMS surtaxés n'avaient plus la cote. Aujourd'hui, envoyer un texto pour soutenir un candidat de Nouvelle Star ou The Voice coûte 65 centimes d'euros, en plus du prix du SMS. Pour un appel, la facture atteint 80 centimes, hors coût de la communication. Des prix qui découragent de plus en plus de téléspectateurs. "On constate depuis plusieurs années que le nombre d'appels et de SMS diminue", confirme Fremantle Media, la société qui produit Nouvelle Star, à Europe1.fr. Une baisse attribuée à la crise, mais aussi à l'émergence de la "social TV", les conversations autour des émissions qui se déroulent sur les réseaux sociaux. Gratuitement.

Ainsi, depuis janvier, les téléspectateurs de Nouvelle Star peuvent donner leur avis sur un candidat en tweetant, et les résultats ("j'aime"/"j'aime pas") s'affichent en temps réel à l'antenne. "Comme nous l'avions prévu, ce dispositif a fait baisser le nombre de votes par SMS", poursuit-on chez Fremantle. "C'est un moyen pour nous de préparer le passage à la gratuité". Un moyen aussi de contrer l'arrivée de Rising Star, un nouveau télé-crochet qui débarquera cette année sur M6. Car dans le format original de cette émission importée d'Israël, les téléspectateurs sélectionnent les talents en votant en ligne, sur une application dédiée. Là aussi gratuitement.

08/10/2013 Rising Star Keshet Media Group 930x620

© Keshet Media Group

Le casse-tête n°1 : comment re-remplir les caisses ? Mais si cette tendance se généralisait, elle représenterait un sérieux manque à gagner pour ces émissions. Les surtaxes sur les votes pour The Voice et Secret Story, sur TF1, généreraient au total une quarantaine de millions d'euros, selon Les Echos. Aujourd'hui, ces revenus des appels et SMS sont généralement partagés en trois tiers, entre la chaîne, la société de production et l'opérateur téléphonique. Comment compenser le manque à gagner ? Nouvelle Star envisage de "sponsoriser" les votes. Autrement dit, lorsqu'il envoie un SMS, le téléspectateur recevrait une réponse du type : "telle marque vous remercie d'avoir voté", un "SMS de réponse" qui serait donc lui financé par un annonceur.

Le casse-tête n°2 :  comment re-remplir les caisses sans se couper d'une partie du public ? C'est une piste parmi d'autres car "il faut trouver des idées innovantes pour retomber sur nos pieds financièrement", conclut-on chez le producteur de Nouvelle Star. Pas question en tout cas de renoncer totalement aux appels et SMS pour mettre en place un vote qui ne se ferait plus qu'en ligne. Et pour cause, les téléspectateurs non connectés seraient de fait exclus. Et notamment toute une partie des fameuses ménagères de moins de 50 ans, la cible chouchoutée par les annonceurs publicitaires.