Sport : certaines compétitions sont forcément gratuites à la télé

  • A
  • A
Sport : certaines compétitions sont forcément gratuites à la télé
Par décret, les finales de Roland-Garros doivent obligatoirement être diffusées en clair.@ Reuters
Partagez sur :

EN CLAIR - Un décret empêche les chaînes payantes de s'approprier les épreuves sportives les plus importantes. Pour le Mondial de foot, seuls certains matches sont encadrés.

16/05/2014 Jean-Luc Laurent président MRC député e1default 930x620

Un député en colère. Seule une partie des matches du Mondial de football sera retransmise gratuitement en France. Et cela mécontente le député chevènementiste Jean-Luc Laurent (photo), qui est monté au créneau mardi . "Dans moins d'un mois commence la Coupe du Monde de football qui, pour la première fois, sera partiellement visible par les Français en raison de la décision de TF1 de revendre l'essentiel des matchs du premier tour à BeIN Sports, chaîne à péage, plutôt que les diffuser sur son antenne ou sur une de ses chaines de la TNT", s'indigne-t-il dans un communiqué.

>> LIRE AUSSI : Mondial : un député veut tous les matches en clair

Seulement 28 matches en clair. TF1 disposait en effet de l'intégralité des droits de diffusion de la Coupe du monde, acquis pour 130 millions d'euros. Mais pour alléger sa facture, la Une a cédé ses droits à la chaîne payante BeIN Sports, qui pourra retransmettre tous les matches.  Pas de panique : les rencontres les plus importantes, à commencer par celles de l'équipe de France, les demi-finales et la finale, seront aussi sur TF1. Mais au total, la Une n'a conservé que 28 affiches du Mondial. Les 36 autres matches ne seront donc disponibles que pour les abonnés à BeIN Sports.



Il s'agit bel et bien d'une première. Lors des précédentes éditions, les chaînes gratuites disposaient de l'intégralité des droits du Mondial. Ainsi, en 2010, TF1 et France Télévisions s'étaient partagé les rencontres. Idem entre TF1 et M6 lors de la Coupe du monde 2006. Et en 2002, TF1 avait retransmis l'intégralité des matches.

>> Mais les chaînes payantes peuvent-elles s'approprier toutes toutes les épreuves sportives ? On vous explique quelles sont les règles :

Les compétitions majeures, obligatoirement en clair. Pour rendre la Coupe du monde accessible en clair, Jean-Luc Laurent a trouvé une solution apparemment simple : modifier un décret de 2004 qui fixe une liste d'épreuves sportives qui doivent obligatoirement être diffusées gratuitement. Ce décret transpose une directive européenne qui impose que les évènements sportifs "d'importance majeure" soient disponibles en libre accès dans les États de l'Union, chaque pays ayant la charge de définir sa propre liste de compétitions concernées.

Jonathan Sexton face aux Bleus (930x620)

© REUTERS

Ainsi, en France, une vingtaine d'épreuves doivent être diffusées en clair. On y retrouve par exemple les Jeux olympiques, les matches de l'équipe de France de football, le tournoi des Six Nations, les finales de Roland-Garros, ou encore le Tour de France.

Alors que le sport se fait de plus en plus rare sur les chaînes gratuites, cette réglementation préserve la diffusion en clair de rencontres passées du gratuit au payant. Exemple : samedi prochain, TF1 diffusera la finale de la Ligue des champions, alors que la chaîne a abandonné depuis 2011 les droits de cette compétition à Canal+ et BeIN Sports. Mais cette finale fait partie des évènements mentionnés par le décret de 2004, ce qui explique sa retransmission en clair.

Pour la Coupe du monde de football, le match d'ouverture, les demi-finales et la finale doivent obligatoirement être diffusés gratuitement, ainsi que les rencontres des Bleus. Des règles respectées, puisque tous ces matches seront sur TF1. Jean-Luc Laurent demande donc au gouvernement l'élargissement de la liste des rencontres concernées par le décret de 2004. Mais à trois semaines du coup d'envoi du Mondial brésilien, et alors que les montants de ces droits de diffusion se chiffrent en dizaines de millions d'euros, il est très peu probable qu'il obtienne gain de cause.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DROITS TV - BeIN Sports frappe fort pour le Mondial

INTERVIEW - BeIN Sports : "la Coupe du monde, un cadeau à nos abonnés"

DÉCRYPTAGE - Pourquoi le sport déserte les chaînes gratuites