Rising Star sur M6 : ça marche comment ?

  • A
  • A
Rising Star sur M6 : ça marche comment ?
@ Briquet - Zabulon/M6/ABACAPRESS
Partagez sur :

TÉLÉ-CROCHET - M6 lance Rising Star. La chaîne entoure son télé-crochet, clé de voûte de sa rentrée 2014, d’un grand mystère.

Un chanteur, un mur, des téléspectateurs qui votent via un application smartphone ; si le mur se lève, c’est gagné. Voilà (rapidement) le principe de Rising Star, apothéose de la rentrée de M6. La chaîne mise sa saison 2014-15 sur ce programme importé d’Israël et dévoile au compte-gouttes le contenu de ce qu’elle espère devenir sa poule aux oeufs d’or.

Ce qu’on a déjà vu. De Rising Star, les téléspectateurs de M6 ont déjà pu apprécier le fonctionnement. Lundi 15 septembre, juste avant le numéro final de L’amour est dans le pré, M6 a offert un test grandeur nature à son programme, mais sans tout dévoiler. Pas de chanteur sur scène mais une présentation du jury, du mur, des deux animateurs - Faustine Bollaert, dix ans d’antenne, et Guillaume Pley, zéro expérience télé - et du vote via l’application.

L’occasion de découvrir une ambiance, façon concert au Zénith : lumières ocres, décor noir laqué… Pour ces quelques minutes de Rising Star Beta, M6 a rassemblé 3,7 millions de téléspectateurs, moins que les 4 millions (officiellement) attendus par la direction de la Six. 

Un peu de Nouvelle Star...  De l’émission de D8, auparavant proposée sur M6, les téléspectateurs de Rising Star devraient retrouver l'aspect élégant : une ambiance cosy - les auditions ont lieu dans un décor de maison de campagne - et un jury de professionnels, pas de mégastars de la pop. Ici, pas de Jenifer ou Mika mais des artistes plus matures à la Sinclair et Maurane : David Hallyday et Cali.

À leurs côtés, Morgan Serrano, directeur des programmes de NRJ, dans le rôle de l’expert de l’industrie musicale. Et la “M6 touch” : Cathy Guetta, reine de la nuit et égérie bling-bling. Sa lettre de mission ? Assurer le show et faire grimper les commentaires sur les réseaux sociaux. Les premières images dévoilées par M6 la montrent déjà passant du rire aux larmes lors des auditions.

Un peu de The Voice… Du show de TF1, on devrait retrouver la distance et le mystère, avec ce mur en guise de frontière temporaire avec les chanteurs, à la façon des fauteuils retournés du jury. M6 s’épargne aussi la mécanique en épisodes : ici, pas de numéros entiers consacrés à des castings à la chaîne, pas de candidats filmés dans les files d’attentes, numéros sur le torse. On est immédiatement en direct et les casseroles restent à la porte.

...et beaucoup d’art du secret. M6 échappera-t-elle au syndrome des autres télé-crochets qui, depuis plusieurs saisons, voient régulièrement défiler des candidats éliminés des concours concurrents ? Réponse jeudi : les premières images dévoilées par la chaîne prolongent la stratégie du teasing avec des visages floutés ! Au mieux a-t-on reconnu, lors du test en direct, le jeune Léo Raspail, 14 ans, co-interprète du titre Le même que moi, succès radio de 2011.

Les quelques fuites accordées à des sites média mettent en avant des candidats surprenants. Ainsi, Puremédias rapporte une audition via tablette pour un chanteur absent, ainsi qu'une artiste reconnue par Morgan Serrano, lui qui avait refusé de soutenir la carrière de ladite candidate il y a quelques années… M6 lèvera le voile - et le mur - sur ce programme dont elle attend énormément, quoi qu’elle en dise. Combien de téléspectateurs répondront présents ? Interrogée par Europe 1, la journaliste spécialiste des médias de Télé 7 Jours, Eva Roque, estime que le terme "succès" s'appliquera une fois les 5 millions de Français réunis. Il ne sera pas dit que M6 n'a pas tout misé pour y parvenir.

Le Grand direct des Médias de Jean-Marc Morandini s'est tenu jeudi 25 septembre sur le plateau de Rising Star :



Le grand direct des médias sur le Plateau de...par Europe1fr