Reportage sur le Rio-Paris : "droits dans nos bottes"

  • A
  • A
Reportage sur le Rio-Paris : "droits dans nos bottes"
@ REUTERS
Partagez sur :

Le documentaire menacé d'interdiction "ne viole pas le secret de l'instruction", dit Patricia Loison.

Le documentaire sur le crash du vol Rio-Paris sera diffusé mercredi soir, elle en est convaincue. A quelques heures de la décision de la juge des référés parisienne Anne-Marie Sauteraud, la présentatrice du magazine Pièces à conviction, Patricia Loison a affirmé dans Le Grand Direct des Medias sur Europe 1, que la reconstitution du crash de l'AF447, que contient le documentaire, ne "viole pas le secret de l'instruction". (Cette interview a été réalisée quelques heures avant que la décision du tribunal de Paris d'autoriser France 3 à diffuser le reportage, NLDR).

Que répondez-vous à l'Association Entraide et solidarité qui vous accuse de cibler la responsabilité des pilotes ?

Patricia Loison. "On ne charge pas l’équipage de l’AF 447. On a simplement utilisé les 4’22 des conversations rapportées dans le rapport du bureau d'enquête et d'analyses  pour enquêter et essayer de dérouler le fil, expliquer. Dire qu’il y a une thèse, c’est aller un peu loin. Quand vous voyez le reportage, c'est ce qui s’est passé dans le cockpit à ce moment-là. Les conversations entre les deux co-pilotes et ensuite entre les deux co-pilotes et le commandant de bord sont édifiantes et posent des questions auxquelles on tente de répondre.

Que répondez-vous aux accusations de viol du secret de l'instruction ?

Patricia Loison. Air France et Airbus sont poursuivis pour homicide involontaire dans le crash du Rio-Paris. Or, Air France a accepté de répondre à nos questions dans l’émission. Ça sera une première. Eric Schram, le directeur général chargé des opérations de la sécurité aérienne d’Air France est sur le plateau. Si on avait violé le secret de l’instruction, il n’aurait pas accepté notre invitation.