Réforme de l'orthographe : "Ce que Vanessa Burggraf a pu dire, ce n’est pas une fake news", assure Laurent Ruquier

  • A
  • A
Réforme de l'orthographe : "Ce que Vanessa Burggraf a pu dire, ce n’est pas une fake news", assure Laurent Ruquier
Laurent Ruquier a pris la défense de sa journaliste.@ Capture d'écran
Partagez sur :

En pleine polémique de fake news, Laurent Ruquier prend la défense de Vanessa Burggraf, avançant que la réforme de l'orthographe a bien été appliquée sous Najat Vallaud-Belkacem.

Laurent Ruquier prend la défense de Vanessa Burggraf. La journaliste a été accusée de relayer des fake news, après avoir reproché, samedi soir dans l’émission On n’est pas couché sur France 2, à l’ex-ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem sa supposée réforme de l’orthographe. L’animateur du talk-show assure qu’il ne s’agit pas d’une approximation de la part de Vanessa Burggraf.

"Elle n'a rien inventé". "C’est un fait : il y a eu une réforme de l’orthographe appliquée dans les écoles. Simplement, Najat Vallaud-Belkacem n’avait pas pris l’initiative de cette réforme. Sauf que cette réforme est passée lorsqu’elle était ministre de l’Éducation", a expliqué Laurent Ruquier lundi à TV Magazine, réagissant pour la première fois à la polémique. "Tout ce que Vanessa Burggraf a pu dire, ce n’est absolument pas une fake news. C’est une information que j’ai lue dans Le Figaro, dans des tas de journaux. Vanessa Burggraf n’a rien inventé", insiste Laurent Ruquier, qui a discuté avec la journaliste pour la rassurer.


Il dénonce un coup politique de l'ex-ministre. L’animateur assure par ailleurs que Vanessa Burggraf est bien reconduite pour la saison prochaine. Laurent Ruquier s'en prend alors à Najat Vallaud-Belkacem : "La seule fake news, c’est de dire que Vanessa Burggraf a fait des fake news. Najat Vallaud-Belkacem est fragile en ce moment, elle vient de perdre son emploi au gouvernement et, en plus, elle n’est pas sûre d’être à nouveau députée." L’animateur dénonce même un coup politique de l’ancienne ministre en vue des législatives : "Elle a bien ameuté tout le monde, sur les réseaux sociaux, ses amis journalistes à Libération... Elle a bien réussi son coup. Je ne suis pas sûr que cela lui réussira dans les urnes".