Pulvar a rassuré la rédaction d’i-Télé

  • A
  • A
Pulvar a rassuré la rédaction d’i-Télé
@ CANAL +
Partagez sur :

INFO E1 - Lundi, elle a assuré aux journalistes que sa suspension avait été décidée "pour eux".

Suspendue de l’antenne d’i-Télé lundi, la journaliste a participé à une réunion, dans les locaux de la chaîne, à 16 heures, d’après les informations d’Europe 1. Cette entrevue d’un quart d’heure s'est tenue en présence de la rédaction, et autour du directeur de la rédaction, Albert Ripamonti, et du directeur d'i-Télé, Pierre Fraidenraich. Audrey Pulvar a tenu à rassurer ses collègues, après la décision de la chaîne d'arrêter Audrey Pulvar soir, son rendez-vous politique quotidien.

D'après les informations d'Europe 1, Audrey Pulvar s'est adressée aux journalistes, en leur expliquant qu'elle faisait ça pour eux, pour qu'ils ne se retrouvent pas, sur le terrain, dans une situation difficile, face à des gens qui les mettraient en cause, "parce qu'Audrey Pulvar est la compagne d'Arnaud Montebourg".

Interrogée par Europe 1 lundi, la journaliste n’avait pas souhaité commenter "cette décision de la direction de Canal Plus", mais avait précisé avoir été mise au courant avant la diffusion du communiqué.

"Pas de doute sur ses qualités"

"Il n y a pas de doute sur les qualités d'intervieweuse politique d'Audrey Pulvar, c'est peut-être même la meilleure, mais c'est une décision responsable", a par ailleurs assuré un cadre de la chaîne. Nous faisons cela "à cause de la perception extérieure et aussi pour éviter que l'on s'en serve en direct face à elle", a précisé la direction.

La chaîne s'était préparée à une telle éventualité, il y a un an, au moment de l'arrivée de la journaliste sur la chaîne.

"Je suis le principal défaut d'Audrey Pulvar"

L’annonce de la suspension d’Audrey Pulvar est directement liée à la décision d’Arnaud Montebourg de se présenter aux primaires PS, en vue de l’élection présidentielle. Invité du Grand Journal, sur Canal +, lundi soir, Arnaud Montebourg s'est dit "triste de cette décision". "J'ai compris que j'étais le principal défaut d'Audrey Pulvar", a-t-il déclaré, en référence à sa réponse, sur le même plateau de Canal +, sur le principal défaut de Ségolène Royal. "Chacun jugera de la justesse ou de l'injustice de cette décision", a-t-il enfin ajouté.

Au Parti socialiste, on ne doute pas de l'impartialité de la journaliste. "On ne peut pas soupçonner Audrey Pulvar d'avoir ménagé l'un ou l'autre d'entre nous parce qu'elle est la compagne de Montebourg", a déclaré Benoît Hamon, porte-parole du parti, lundi.

"Un vrai machisme"

De son côté, Julien Dray a condamné la décision d'i-Télé. "Je condamne la décision d’i-Télé de suspendre l’émission politique d’Audrey Pulvar, pour la seule raison de sa relation avec Arnaud Montebourg", a-t-il écrit sur son blog. "Je suis énervé car Mme Pulvar est une journaliste professionnelle qui sait faire la part des choses entre sa vie privée et sa vie publique", a par ailleurs dénoncé Julien Dray sur Europe 1. "i-Télé qui se définit comme une chaîne moderne, jeune, devrait revenir rapidement sur sa décision qui fait preuve d'un vrai machisme. La femme devrait être à l'image de son compagnon", regrette-t-il.

REAGISSEZ - Trouvez-vous normal qu'i-Télé arrête l'émission d'Audrey Pulvar ?