Patrick Timsit : le téléfilm "Baisers cachés" veut d'abord sensibiliser "les parents"

  • A
  • A
Partagez sur :

A l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, France 2 diffuse un téléfilm sur la réaction d'un père, incarné par Patrick Timsit, à l'annonce de l'homosexualité de son fils.

INTERVIEW

C'est un rôle qui a particulièrement touché Patrick Timsit. Dans le téléfilm Baisers cachés, diffusé mercredi soir sur France 2, le comédien incarne un père confronté au harcèlement scolaire de son fils de 16 ans, suite à la diffusion d'une photo où on le voit embrasser un autre garçon.

"Éduquer les parents". "Je joue un père qui était censé accepter. Mais qui a peur, qui panique. Après, il va bien le vivre", indique le comédien dans Le Grand Direct des médias mercredi. Le téléfilm est diffusé à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, et sera suivi d'un débat animé par le journaliste Julian Bugier. "Le message, c’est éduquer les parents", martèle Patrick Timsit, qui s'est préparé à ce rôle en rencontrant des membres du Refuge, une association qui accueille les adolescents homosexuels et transgenres délaissés par leurs familles.

Un problème toujours d'actualité. "Quand je disais que j’allais tourner ce film, on me demandait si c’était toujours d’actualité. On se rend compte que oui", souligne Patrick Timsit. "Même sur le plateau, quand les deux jeunes comédiens (qui incarnent les deux adolescents homosexuels) tournaient des scènes dans les lycées, on leur demandait comment ils avaient pu tourner ça, comment ils pouvaient embrasser un autre garçon à l’image", témoigne l'acteur, qui s'inquiète du harcèlement subi par les jeunes gays et lesbiennes à l'école.

"Ça peut paraître comme un problème pour un parent". "Et si demain, l’un de ses enfants lui annonçait son homosexualité, Patrick Timsit pense qu’il réagirait comme son personnage dans Baisers cachés. "J’imagine que je le vivrais bien, que je suis préparé à ça. Ce n’est pas une maladie mentale ! Mais il faut avoir l’humilité de dire que ça peut paraître comme un problème pour un parent", confie-t-il. "J’ai eu le témoignage d’une femme qui me disait qu’elle avait pleuré à l’annonce de l’homosexualité de son fils, pas parce qu’il était homosexuel, mais pour la vie qu’il allait devoir supporter".

 >> Regardez la bande-annonce de Baisers cachés :