Patrick Sébastien défend sa "petite pipe d'avant aller dormir"

  • A
  • A
 Patrick Sébastien défend sa "petite pipe d'avant aller dormir"
Patrick Sébastien répond à Laurence Rossignol sur la chanson "La pipe" @ RUSSEIL Christophe/FTV
Partagez sur :

#PIPE - La nouvelle chanson signée Patrick Sébastien fait tousser la secrétaire d'Etat à la Famille. L'animateur évacue la polémique, "tempête dans un verre d'eau", selon lui. 

"Une petite pipe avant d'aller dormir, une petite pipe avant d'aller se coucher..." La nouvelle chanson de Patrick Sébastien, dévoilée samedi en prime-time sur France 2, passe mal en haut-lieu. Questionnée sur RTL sur ce titre, la secrétaire d'Etat à la Famille Laurence Rossignol n'a pas caché son malaise. "Je trouve ça limite incestueux que de faire chanter ça dans une famille, à 20h50. Or la lutte contre l'inceste et la pédophilie est une de mes priorités", a-t-elle rappelé.

L'animateur de France 2, qui a fait de la gaudriole sa spécialité avec des chansons comme "Ah si tu pouvais fermer ta gueule" ou "Tourner les serviettes", a présenté samedi sa chanson comme un "hommage au patrimoine français", citant George Sand, Georges Simenon et Brassens, des "grands auteurs qui fumaient la pipe".



Invité à venir s'expliquer sur le plateau de Touche pas à mon poste sur D8, l'animateur n'a pas joué les naïfs. "Je savais bien où j'allais", s'est défendu Patrick Sébastien, s'inscrivant dans la lignée de célèbres chansons à double sens comme Les sucettes de France Gall ou Banana Split de Lio.

Surtout, Patrick Sébastien a tenu à répliquer à Laurence Rossignol. "La dame doit revenir à l'école et acheter un dictionnaire", a attaqué l'homme du Petit bonhomme en mousse. "Parler de pédophilie et d'inceste ? Je peux l'attaquer en diffamation !", a-t-il lâché, en profitant pour rappeler son engagement caritatif. "Elle est mal tombée : depuis trois ans, je parraine l'association Enfance et partage. Depuis deux ans, je demande au gouvernement que l'enfance maltraitée soit cause nationale ! Si avec cette polémique, la ministre peut s'arranger pour que l'enfance maltraitée soit une cause nationale, ça, ça me plaît."

L'animateur, qui a précisé sur D8 que son contrat pour la saison 2015-2016 sur France 2 n'était pas encore signé, a fustigé une "tempête dans un verre d'eau", lui qui considère qu'il y a des "choses beaucoup plus graves" quand on voit "des crimes, des mômes qui se font violer (...) le soir à la télé". Patrick Sébastien retient de cette polémique que, tout compte fait, la seule chose qu'on peut lui reprocher, c'est de procéder à "l'apologie du tabac".