Netflix : le CSA pour une riposte française

  • A
  • A
Netflix : le CSA pour une riposte française
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDÉO A LA DEMANDE - Le président du CSA, Olivier Schrameck, souhaite également une régulation de Netflix "à l'échelle européenne".

Netflix, le géant américain de la vidéo à la demande, est arrivé sur le marché français lundi. Et pour lui riposter, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), Olivier Schrameck, souhaite la création d'une offre concurrente, en attendant une régulation européenne. "J'ai réuni en mars l'ensemble des présidents des groupes audiovisuels et je les ai encouragés à développer leur propre technologie, ce qu'ils sont en train de faire", avait-il déclaré il y a quelques jours dans l'émission Médias le Mag sur France 5, citant CanalPlay (groupe Canal+), Orange et France Télévisions.

>> LIRE AUSSI - SVOD : non, il n'y a pas que Netflix

Le président du CSA souhaite aussi une régulation de Netflix au niveau européen, à travers l'union des régulateurs européens de l'audiovisuel, qu'il préside jusqu'à fin 2015. "Nous souhaitons réguler Netflix à l'échelle européenne, avec une harmonisation qui assure au minima un soutien à la création", a-t-il dit.

Opérant depuis le Luxembourg ou les Pays-Bas, Netflix devrait en effet échapper aux obligations de financer la production audiovisuelle française, imposée aux télévisions hexagonales. "Un des atouts de Netflix est de s'installer dans un autre pays européen, ce qui lui fait une situation artificiellement privilégiée. Il faut créer un cadre de régulation qui puisse harmoniser la situation" au niveau européen, a-t-il insisté.

>> LIRE AUSSI - Comme Orange, Free ferme la porte à Netflix