Nabilla pose des lapins aux discothèques

  • A
  • A
Nabilla pose des lapins aux discothèques
@ MAXPPP
Partagez sur :

La jeune femme popularisée par son "Allô quoi" a fait faux bond à deux boîtes de nuit ce week-end.

Vendredi soir : lapin. Samedi soir : re-lapin. Nabilla a laissé un mauvais souvenir à deux gérants de discothèques de l'Ouest. Vendredi soir, la jeune femme devenue célèbre pour son "Allô, quoi" dans les Anges de la téléréalité 5 a planté un premier rendez-vous dans une boîte de nuit d'Hérouville-Saint-Clair, dans le Calvados, rapporte Ouest-France. La soirée s'annonçait bien. "On a fait 1.000 entrées ce soir-là", rappelle Maxime Posada, le gérant de la discothèque.

Malgré les 7.000 euros payés en avance pour faire venir Nabilla, rien n'y fait, elle ne viendra pas. Après l'annulation définitive à 1h30 du matin, le gérant a eu le droit à une volée de bois vert de la part des clients. "Une centaine de personnes étaient venues spécialement pour elle, en faisant parfois plus de 200 km pour la voir", dit-il, bien décidé à récupérer l'argent engagé. 

Samedi soir, donc, Nabilla a refait faux bond à une autre discothèque, au Faou, dans le Finistère. "Nous avons attendu 3 h à l’aéroport de Brest, elle n’est jamais venue", déplore Patrick Labataille, dans Ouest-France, également. Là, ce sont 1.200 personnes qui attendaient Nabilla... En revanche, le gérant n'avait pas envoyé le cachet en avance, "le contrat de 3.500 euros était payable à l'arrivée", dit-il. Reste "près de 2.500 euros de frais" pour sa poche. Conclusion : Maxime Posada dit qu'il réfléchira à deux fois avant de réitérer ce genre de soirée. "En trois ans, c’est la première fois que je me fais planter. Je vais attendre un peu, avec les pseudo-stars de la téléréalité".