Mouloud Achour embauche la sœur d’Adama Troré dans le Gros Journal

  • A
  • A
Mouloud Achour embauche la sœur d’Adama Troré dans le Gros Journal
La jeune femme endeuillée avait demandé, fin septembre, au président de la République de "prendre ses responsabilités".@ capture Dailymotion
Partagez sur :

Assa Traoré, qui se bat pour que les circonstances autour de la mort de son frère en juillet soient éclaircies, a été invitée à rejoindre les équipes du "Gros Journal" de Canal+.

Elle avait interpellé François Hollande pour que lumière soit faite sur la mort de son frère. Assa Traoré, la sœur d’Adama Traoré, mort en juillet dernier dans les locaux de la gendarmerie de Persan après une interpellation, va rejoindre l’équipe de journalistes de Mouloud Achour, présentateur du Gros Journal sur Canal+.

"Je te confie une arme"C’est déjà dans l’émission de Mouloud Achour que la jeune femme endeuillée avait demandé, fin septembre, au président de la République de "prendre ses responsabilités". Un appel resté sans réponse. Jeudi 5 janvier, Mouloud Achour a consacré un numéro de son Gros journal à l’affaire Adama Traoré, "cette affaire qui est à [s]es yeux l'une des plus importantes de l'année" 2016, avant de proposer, en fin d’émission, à Assa Traoré de rejoindre son équipe. "Je te confie une arme. C'est cette caméra. Je te propose de devenir officiellement reporter au Gros journal", lui a-t-il lancé.

"Tu as cette caméra, tu en fais ce que tu veux. Le Gros journal c’est chez toi, tes reportages passeront", a encore déclaré l’animateur. "On essayera de se défendre au mieux et de faire ressortir justice et vérité", a aussitôt promis Assa Traoré.

L'enquête toujours en cours. Le 19 juillet 2015, Adama Traoré, habitant de Beaumont-sur-Oise, fête ses 24 ans. Pris en chasse par des gendarmes après avoir évité un contrôle, il est finalement interpellé avant de faire un malaise dans le véhicule des forces de l'ordre. Le jeune homme décède dans la foulée, malgré l’intervention des pompiers. Face aux circonstances troubles de sa mort, des heurts ont éclaté pendant plusieurs nuits dans le Val-d’Oise. L’enquête, dépaysée à Paris, est toujours en cours.