Michel Field au sujet de Franceinfo : "le bébé est là, il doit encore grandir"

  • A
  • A
Michel Field au sujet de Franceinfo : "le bébé est là, il doit encore grandir"
"Le lancement de Franceinfo a été un chantier énorme", explique jeudi Michel Field.@ Europe 1
Partagez sur :

Michel Field, directeur de l'information de France Télévisions, invité jeudi sur Europe 1, est revenu sur la création de la chaîne Franceinfo :" Le cœur du réacteur de Franceinfo, c'est le numérique. "

INTERVIEW

C'est le chantier à France Télé, ou plutôt les chantiers. Depuis un an et l'arrivée critiquée de Michel Field à la tête de l'information du groupe de service publique France Télévisions, plusieurs grandes émissions ont été repensées et des projets créés. "Le lancement de Franceinfo a été un chantier énorme. On a mis cette chaîne à jour en neuf mois", rappelle Michel Field, invité jeudi matin dans le Grand direct des médias, sur Europe 1. On veut avoir le temps de s'installer. On n'est pas obsédé par les chiffres sur la TNT car le cœur du réacteur de Franceinfo c'est le numérique. Sur le web, sur ordinateur, on est passé de la sixième à la quatrième place en un mois et demi. L'originalité de cette offre, ces petits modules explicatifs, personne n'y croyait il y a un an et demi. Le bébé est là, il doit encore grandir."

L'émission politique s'installe "doucement". Des paroles et des actes, l'émission politique de France 2 est également passée sous le bistouri. "Il fallait garder le côté statutaire de Des paroles et des actes et en même temps moderniser la formule, accueillir un nouveau couple d'animateurs. Tout cela a été un beau chantier", assure le directeur de l'information de France Télévisions. "Quand vous dites que L'émission politique a du mal à s'installer, je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Les audiences sont, à cinq ans d'intervalle, exactement les mêmes que le trimestre qui précédait la présidentielle. Mais c'est aussi le type d'émission où l'on accepte de faire moins d'audience, car c'est la mission du service publique."

Les débats de la primaire de la droite. France 2 vient également de connaître une période faste avec la diffusion de deux débats de la primaire de la droite et du centre sur son antenne. Ses audiences ont été meilleures sur ces créneaux que celles de TF1. "C'est le résultat d'un investissement."