"Les salariés de LCI ont déjà beaucoup payé"

  • A
  • A
"Les salariés de LCI ont déjà beaucoup payé"
@ SIPA
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Elise Rouard, rédactrice en chef  adjointe à LCI, regrette l'inaction de la direction il y a dix ans.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a refusé mardi le passage à la TNT gratuite de LCI (groupe TF1). Les 247 salariés de la chaîne sont sous le choc. Certains en veulent notamment à leur direction, comme Elise Rouard, rédactrice en chef adjointe, interrogée mercredi matin sur Europe 1 : "ce que je ressens, c’est que les salariés de LCI ont déjà beaucoup payé. Ce n’était déjà pas drôle, il y a dix ans, de voir marie Drucker, la présentatrice de l’époque, annoncer les larmes aux yeux la naissance d’i>Télé  sur la TNT gratuite. Moi je me suis dit : 'et pas moi ? Pas nous ?'", a-t-elle commenté.

>> A LIRE AUSSI : "Aucune proposition" de rachat "n’est arrivée"

 "On souffre de ne pas être vus". "Mon patron de l’époque disait : 'ha ha, dans deux ans ils sont morts !' Nous, on souffre depuis ces années là de ne pas être vus parce qu’on a très peu de téléspectateurs et c’est difficile de faire le plus beau journal possible quand on sait qu’on ne sera pas vu. Et aujourd’hui encore, on entend parler de stratégie, d’une erreur industrielle d’il y a dix ans. Moi, je ne suis pas une erreur industrielle. Ce n’est pas ma faute, j’ai toujours fait mon travail de mon mieux et je continuerai à le faire jusqu’au 31 décembre et même au-delà si quelqu’un veut de moi."

>> A LIRE AUSSI - L'avenir s'assombrit pour LCI et Paris Première

Catherine Nayl, directrice générale adjointe à l'information du groupe TF1, a elle aussi jugé préoccupante la décision du CSA. Ce dernier "a condamné, a assassiné une chaîne", a-t-elle commenté sur Europe 1 mercredi matin.



Nayl : "Le CSA a condamné, a assassiné une chaîne"par Europe1fr