Télévision: les plaintes adressées au CSA ont explosé

  • A
  • A
Télévision: les plaintes adressées au CSA ont explosé
La diffusion d'une séquence homophobe dans l'émission Touche pas à mon poste a suscité 40 000 signalements auprès du CSA.@ Capture d'écran C8
Partagez sur :

Saisi notamment lors de dérapages à l'antenne, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a enregistré en 2017 dix fois plus de plaintes que deux ans auparavant.

Le dossier Tex est loin d'être le seul à occuper les bureaux du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Télérama anticipe un nombre record de plaintes auprès de l'instance supérieure de la télé : plus de 88.000 pour l'année 2017. Il s'agit d'une véritable explosion sur les deux dernières années, avec une multiplication par dix depuis 2015 (8.906). Le nombre de plaintes avait déjà considérablement augmenté l'an dernier (38.616).

TPMP, ONPC... Ce record doit beaucoup à Cyril Hanouna, qui s'est attiré près de 40.000 signalements après la diffusion d'une séquence homophobe dans Touche pas à mon poste, en mai. Dans son "classement" des séquences les plus polémiques, Télérama distingue également l'accrochage entre la femme politique Sandrine Rousseau et la chroniqueuse de France 2 Christine Angot.

Dossiers multiples. Parmi les autres plaintes des téléspectateurs, Télérama relève "le trop plein de publicité, de séries américaines ou de rediffusions ; le non respect des horaires ; la qualité des programmes ; les problèmes de sous-titrage ou d’audiodescription ; les bandes-annonces violentes…"

"On a été plusieurs fois sous l'eau", concède la direction du CSA, qui a frappé fort avec une amende de 3 millions d'euros pour C8 prononcée seulement trois semaines après l'épisode Hanouna. En 2017, près de 780 dossiers auront été instruits en assemblée plénière, pour 91 "procès-verbaux approuvés".