Le journaliste et biographe Jean Lacouture est mort

  • A
  • A
Le journaliste et biographe Jean Lacouture est mort
Jean Lacouture à son domicile de Roussillon en 2010@ AFP/GERARD JULIEN
Partagez sur :

Le biographe et journaliste, passé à "Combat" puis au "Monde" et à "France Soir", est mort, a-t-on appris vendredi.

Jean Lacouture, journaliste et biographe engagé à gauche, est mort à Roussillon dans le Vaucluse, a-t-on appris vendredi. Âgé de 94 ans, il est décédé chez lui, "paisiblement et dans la sérénité", a indiqué sa fille, Dominique Miollan-Lacouture, qui a précisé qu'une cérémonie serait organisée en septembre à Paris pour lui rendre hommage.

Né le 9 juin 1921 à Bordeaux, Jean Lacouture, diplômé de l'Ecole libre des Sciences politiques de Paris, devient l'attaché de presse du général Leclerc à la fin de la seconde guerre mondiale. Il découvre l'Indochine, où il fréquente les grands acteurs de la lutte pour l'indépendance, du général Giap à Hô Chi Minh. 

Des biographies passionnées. Il avait collaboré au journal résistant Combat, avant d'aller au Monde et à France Soir. Après sa carrière au quotidien du soir, il devient ensuite un biographe prolixe, parfois controversé, et un observateur passionné de son siècle. Ses ouvrages passionnés sur le général de Gaulle ou encore François Mitterrand et Hô Chi Minh l'ont propulsé sur le devant de la scène intellectuelle. Léon Blum, Nasser, François Mauriac, André Malraux, Pierre Mendès France, Champollion, mais aussi sur l'ethnographe Germaine Tillion étaient passés sous sa plume.

Jean Lacouture était commandeur de la légion d'honneur. Il a obtenu le Prix des ambassadeurs en 1986 pour l'un de ses ouvrages consacrés à de Gaulle, et le Grand prix d'histoire de l'Académie française en 2003.