Le Grand Journal : De Caunes veut rempiler pour un an

  • A
  • A
Le Grand Journal : De Caunes veut rempiler pour un an
@ Canal+
Partagez sur :

TÉLÉ – Invité d’Europe 1 mardi, Antoine de Caunes s’est dit prêt à porter le Grand Journal pour une troisième année.

Il devrait être encore là en septembre. Avec une audience moyenne de 1,45 million de téléspectateurs mi-janvier et le souhait renouvelé mardi matin sur Europe 1 d’en assurer, pour la troisième année, la présentation, on devrait bien retrouver Antoine de Caunes, 61 ans, à la tête du Grand Journal à la prochaine rentrée. 

De Caunes heureux. Interrogé pour la première fois par Jean-Marc Morandini, l’ex-trublion de Nulle part ailleurs n’a pas manqué de mot pour décrire sa joie d’être à la tête du Grand Journal : "Je suis profondément heureux au Grand Journal ! Je me lève le matin en me disant que je fais un métier extraordinaire. J’ai le sentiment d’exister : je m’amuse, je suis excité par ce que je fais, tous les matins je suis content d’y retourner, j’espère que ça va durer longtemps."

Période de turbulence. Une troisième année pour De Caunes ? La question pouvait se poser. Le Grand Journal rassemble moins qu’auparavant. Ses pics d’audiences se chiffrent à 1,5 million de téléspectateurs : en 2010, ils dépassaient les 2 millions. 

À LIRE AUSSI : "Grand journal : pourquoi la mayonnaise ne prend plus ?"

Titillé par Touche pas à mon poste sur D8, chaîne du même groupe, et par C à vous, sur France 5, le talk-show de la chaîne cryptée fait moins parler de lui et souffre d’une image trop lisse. Programmé depuis plus de dix ans, il fait office de vétéran des talk-shows. 

C à vous concurrent officiel. Interrogé sur Europe 1, Antoine de Caunes a rejeté toute comparaison d’audience avec D8. "On fait un talk-show d’infotainment, Cyril [Hanouna] fait une émission de divertissement sur les médias. Je ne le vis pas comme une concurrence. Notre concurrent, oui, c’est plus C à vous" a avancé l’animateur, refusant au passage d’entretenir la polémique sur les invités que se "chipent" les deux émissions. 

Antoine de Caunes a aussi refusé de prêter oreille aux bruits qui donnent l’équipe du Petit Journal candidate à la reprise de la case 19h-20h : "Je connais Laurent [Bon, le producteur de Yann Barthès], il ne l’a jamais évoqué. Je ne sais pas si c’est réel ou si c’est une rumeur."