Le CSA valide le passage de LCI en gratuit

  • A
  • A
Le CSA valide le passage de LCI en gratuit
LCI à Boulogne-Billancourt dans la tour TF1.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

TÉLÉVISION - Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a annoncé jeudi soir qu’il acceptait la demande de passage sur la TNT gratuite de la chaîne d’information en continue du groupe TF1, LCI. Le CSA refuse en revanche ce passage à Planète + et Paris Première.

Après plus de deux ans de bataille, LCI passera bien sur la TNT gratuite. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a en effet annoncé jeudi dans un communiqué de presse son accord au passage la chaîne d’information en gratuite. D'après le groupe TF1, se passage aura lieu "dès janvier".

Une première demande refusée. En juillet 2014, le CSA avait refusé la demande de passage sur la TNT gratuite de LCI arguant que "l’arrivée d’une troisième chaîne gratuite d’information en continu financée exclusivement par la publicité, pouvait déstabiliser les deux chaînes d’information déjà existantes". Cette décision avait cependant été cassée par le Conseil d’Etat mi 2015.

20 millions d'investissement. Dans un communiqué publié en fin de journée le groupe TF1 "se félicite de la décision" du CSA et annonce "un investissement d’une vingtaine de millions d’euros en 2016, avec un objectif d’équilibre à horizon 2019". De son côté, Nonce Paolini, patron de TF1 a "remercié le CSA de cette décision qui offre à LCI, pionnière des chaînes infos, la possibilité d’être accessible à tous sur la TNT gratuite et d’ouvrir une nouvelle page de son histoire. Je m’en réjouis pour les collaborateurs et le pluralisme en France".

Paris Première reste en payant. Le CSA a en revanche "estimé que que les situations particulières de Paris Première et Planète+ ne justifiaient pas, en l’état, de déroger à l’exigence générale d’un appel à candidatures ouvert". Ces deux chaînes resteront donc accessibles uniquement sur la TNT payante.

"Des pressions extérieures". Dans un communiqué publié jeudi soir, le groupe NextRadioTV propriétaire de BFMTV accuse le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) d'avoir cédé "aux pressions extérieures" et explique qu'il "va examiner les voies de droit qu'il va engager devant les juridictions compétentes". NextRadioTV qui avait menacé de supprimer 100 postes si LCI passait sur la TNT gratuite a également ajouté qu'il allait "anticiper les conséquences de la décision du CSA et présentera, dès le début de l’année, aux Représentants du Personnel, les mesures qui vont s’imposer tant en terme d’organisation que d’emplois".