LCI, Paris Première et Planète+ ne passeront pas sur la TNT gratuite

  • A
  • A
LCI, Paris Première et Planète+ ne passeront pas sur la TNT gratuite
La chaine d'info LCI (groupe TF1), la chaîne culturelle Paris Première (M6) et la chaîne documentaire Planète+ (Canal+) sont enfin fixées sur leur sort.@ MAXPPP
Partagez sur :

C'EST NON - Le monde des médias est divisé mardi après la décision du CSA. M6 (Paris Première) et TF1 (LCI) envisagent un recours.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a refusé mardi le passage à la TNT gratuite de LCI (groupe TF1), Paris Première (groupe M6) et Planète+ (groupe Canal+), arguant de la fragilité du marché publicitaire et de plusieurs chaînes gratuites, ce qui met en péril la survie de LCI.

Pas de détails sur l'écart des voix. "Réuni le mardi 29 juillet 2014, le Conseil a examiné chacune de ces trois demandes et a décidé par trois votes à la majorité de ne pas leur réserver une suite favorable", explique le CSA dans un communiqué sans plus de détail sur l'écart de voix. Il s'agit de la première décision majeure en matière de régulation économique pour le gendarme de l'audiovisuel, comme le lui autorise la loi depuis fin 2013.

>> La décision a fait réagir le présentateur du 13h de TF1 :





Un risque pour i-Télé et BFMTV. Pour LCI, qui était au centre de toutes les attentions, le CSA  relève "que l'arrivée d'une troisième chaîne gratuite d'information en continu financée exclusivement par la publicité pouvait déstabiliser les deux chaînes d'information déjà existantes", i-Télé et BFMTV. Le CSA laisse néanmoins la porte ouverte à un nouvel examen si les conditions du marché s'améliorent. "Le Groupe Canal+ considère que cette décision du CSA est sage et responsable car elle tient compte à juste titre de l'équilibre économique global de la TNT en France", a d'ailleurs indiqué dans un communiqué Canal+, propriétaire de i-Télé.

>> LIRE AUSSI - LCI demande officiellement la gratuité… et énerve BFMTV

"NextradioTV (BFMTV) se félicite de la décision du CSA de ne pas autoriser le passage des trois chaînes payantes en gratuit, parce que cela aurait profondément déstabilisé le marché de la télévision et celui des chaines d'information en particulier", a renchéri la direction de NextradioTV. Le titre du groupe de médias bondissait d'ailleurs mardi après-midi à la Bourse de Paris. A 16h20 (14H20 GMT), la valeur prenait 7,18% à 24,63 euros.



M6 et TF1 veulent faire appel. "Je suis ce soir très en colère et très triste pour tous les collaborateurs de LCI qui se sont battus pour que cette chaîne ait un avenir et qui aujourd'hui se voient stoppés dans leur envol", a réagi sur sa chaîne le directeur général de LCI, Eric Revel. Nonce Paolini, patron de TF1, a annoncé étudier toutes les voies de recours. Le groupe M6, propriétaire de Paris Première, a pour sa part déclaré mardi "désapprouver" la décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel et se réserve aussi "la possibilité d'utiliser des voies de recours".

>> LIRE AUSSI - TF1 et M6 enterrent la TNT payante