Koh-Lanta (TF1) : "Aux Etats-Unis, ils sont à 32 saisons, on a encore de la marge !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Denis Brogniart était dans "Le grand direct des médias" pour évoquer la nouvelle saison du jeu de survie, qui débute vendredi soir sur TF1.

INTERVIEW

Koh-Lanta saison 17, coup d'envoi vendredi soir sur TF1 ! Le célèbre jeu de survie est de retour pour une nouvelle aventure (la vingtième si l'on compte les éditions spéciales). Nouvelle équipe, nouvelles règles, la production de l'émission et TF1 ont décidé de changer beaucoup de choses cette année. Dans Le grand direct des médias, l'animateur du jeu, Denis Brogniart, revient sur cette longévité télévisuelle hors normes.

"Aux Etats-Unis, ils sont à 32 saisons". Seize années que des aventuriers anonymes survivent pendant des dizaines de jours en équipes. Seize années que des millions de téléspectateurs suivent leur quotidien sur TF1. La longévité d'une telle émission est un phénomène rare dans le paysage audiovisuel français. "Aux Etats-Unis, ils sont à 32 saisons, donc on a encore de la marge !", plaisante Denis Brogniart au micro d'Europe 1.

"Il y a des brainstormings pour trouver de nouvelles règles". Selon lui, cette réussite est due à plusieurs raisons. "Je crois que ce qui fait la force de Koh-Lanta, c'est que l'équipe de production ne s'est jamais reposée sur ses lauriers et sur les bonnes audiences", affirme l'animateur. "Chaque année, il y a des brainstormings pour trouver de nouvelles règles qui peuvent surprendre les candidats et les téléspectateurs, afin d'éviter le sentiment de lassitude".

"Il y a plus de risques d'être éliminé". Et parmi ces nouvelles règles, l'arrivée d'une autre équipe, qui porte le total à trois : les bleus, les rouges et les jaunes. "Il y a moins de personnes par équipe et donc il y a plus de risques d'être éliminé. D'habitude, c'est un risque sur dix, là c'est un risque sur six", détaille Denis Brogniart. Et ce changement impacte également les épreuves de confort. "L'équipe qui gagne a une récompense et la seconde aussi", indique l'animateur. Il en est de même pour l'épreuve d'immunité, où c'est l'équipe arrivée dernière, sur les trois, qui se rend au conseil pour éliminer un des leurs.