Julien Lepers : "Claude François venait me draguer" pour être numéro 1 du Hit Parade

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Julien Lepers et Jérôme Anthony, tous deux candidats du "Meilleur pâtissier spécial célébrités sur M6", ont un autre point commun : celui d'avoir travaillé en lien avec Claude François. Ils racontent leurs souvenirs du chanteur.

INTERVIEW

Ils ont littéralement mis la main à la pâte. Julien Lepers et Jérôme Anthony participent au jeu Le meilleur pâtissier spécial célébrités qui débute mardi soir, à 21h sur M6. Invités de Philippe Vandel dans l'émission Village Médias, les deux animateurs sont aussi revenus sur la personnalité de Claude François, que les deux ont observé de près. 

"Très excessif". Car en plus de faire de la pâtisserie sur M6, Jérôme Anthony présentera dans le même temps un documentaire consacré au chanteur d'Alexandrie Alexandra sur W9 à l'occasion du quarantième anniversaire de sa disparition. "J’étais fan. Il n'y avait pas le choix, il n'y avait que Claude François", explique l'animateur, même s'il nuance : "Quand j'étais gamin, c'était un peu la honte d'aimer Claude François, c'était le chanteur lisse, consensuel, populaire. En fait, c'était bien plus, il faisait partie de ses artistes très excessifs dans ses choix, ses rapports avec les femmes, avec ses enfants. Là, on le voit sous cet angle", sans filtres, avec ses travers, voire ses versants très sombres, précise-t-il à propos du documentaire.

"Obsédé". Dans un extrait retrouvé d'une interview belge, par exemple, le chanteur avouait être "obsédé" et être attiré par les très jeunes filles, de 15 à 18 ans. Il avait d'ailleurs fait poser plusieurs mineures nues dans son propre magazine L'Absolu, au point de quasiment s'attirer des poursuites judiciaires. Le scandale avait été évité de justesse grâce à l'appui d'Anne-Aymone Giscard d'Estaing, soutient l'animateur.

"Redoutable". De son côté Julien Lepers aussi avait également eu affaire au côté "privé" de Claude François, loin du versant paillettes. A l'époque Julien Lepers animait le Hit Parade de Radio Monte-Carlo. "Il venait me voir tous les étés. Il voulait absolument être numéro 1, battre Johnny, France Gall, alors il venait me draguer. Il m'invitait à déjeuner, moi j'avais 23-24 ans mais j'étais médusé." Jérôme Anthony conclut : "Derrière ses chansons qui semblent assez légères se cache un personnage redoutable."