Gwendoline Debono, grand reporter à Europe 1, reçoit le prix Bayeux 2017 des correspondants de guerre dans la catégorie radio

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Gwendoline Debono, grand reporter à Europe 1, a été auréolée du premier prix des correspondants de guerre à Bayeux, dans la catégorie radio, pour son reportage sur l'entrée des forces irakiennes dans Mossoul.

Grand reporter à Europe 1, Gwendoline Debono, vient d'être récompensée pour sa couverture de la guerre en Irak. La journaliste de 29 ans, qui travaille à Europe 1 depuis quatre ans, est la lauréate du prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre dans la catégorie radio pour son reportage "L'entrée dans Mossoul", diffusé le 7 novembre sur Europe 1.

Spécialiste des zones de conflits et des questions liées au djihad, Gwendoline Debono a été formée sur le terrain et a déjà réalisé de nombreux reportages en Centrafrique, au Mali, en Irak, en Syrie ou Gaza. Elle a reçu en 2016 le prix de la presse diplomatique pour la qualité de son travail sur le conflit irakien.

Donat Vidal Revel, directeur de l'information d'Europe 1, et Bérengère Bonte, directrice adjointe de la rédaction, saluent le "talent et la rigueur de la journaliste". "Ce choix de couvrir les zones de guerre pour offrir à nos auditeurs une information libre et indépendante est la marque de fabrique d'Europe 1", poursuivent-ils.  

"Une bataille qui a signé la reconquête de l'Irak". "C'est une bataille qui a duré neuf mois, c'est plus long que la bataille de Stalingrad", explique Gwendoline Debono sur Europe 1. Une bataille symbolique également puisque la reconquête de Mossoul a "signé la reconquête de l'Irak", explique la journaliste. C'est aussi à Mossoul que Abu Bakr al-Baghdadi, le leader de l'organisation État islamique, était apparu dans une mosquée, peu de temps après la proclamation du Califat.