Gérard Louvin : "On n'ose plus créer à la télévision"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, le producteur de télévision décrit comment les patrons de chaînes sont devenus frileux.

INTERVIEW

Producteur de Sacrée Soirée ou encore de Sans aucun doute, Gérard Louvin est un homme de télévision qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense. Dans Le grand direct des médias, vendredi, il s'est exprimé sur l'état du petit écran aujourd'hui.

"Il n'y a plus de créateurs". "La télévision a changé. Depuis les années 2000, elle ne se consomme plus du tout pareil", explique le producteur. Et cette nouvelle manière de regarder le petit écran a aussi des conséquences sur les programmes. "On n'ose plus créer à la TV", déplore Gérard Louvin. "Il n'y a plus de créateurs, plus de prise de risques". L'homme de télévision prend notamment en exemple Christophe Dechavanne, "un créateur", selon lui, mais trop souvent freiné par la direction des chaînes. "Il faut d'abord plaire aux annonceurs", explique-t-il pour justifier cette peur du risque.

"Ils changent de patron tous les six mois !" Autre problème d'importance selon Gérard Louvin : le turn-over. La télévision a besoin de stabilité pour pouvoir avancer et certains groupes changent trop souvent de direction. C'est par exemple le cas de France Télévisions et de certaines chaînes, comme France 2, affirme le producteur. "Ils changent de patron tous les six mois !", constate Gérard Louvin. Et au milieu de toutes ces modifications de hiérarchie, ce sont les programmes qui trinquent. Il y a deux jours, PureMédias annonçait ainsi qu'Olivier Minne allait remplacer AcTualiTy dès mars, avec un nouveau jeu, alors que le talk-show n'a été lancé qu'en septembre dernier. "Ils ne peuvent pas laisser de chance car il faut que l'argent rentre", souligne Gérard Louvin.