François Pélissier de TF1 : l'Euro ? "On perd de l'argent mais l'audience apporte beaucoup de satisfaction"

  • A
  • A
François Pélissier de TF1 : l'Euro ? "On perd de l'argent mais l'audience apporte beaucoup de satisfaction"
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Le directeur des sports de TF1 tire un bilan très positif de la diffusion, pour les audiences et les recettes.

Dans les rouages de TF1, comme partout en France, la déception sportive est présente après la défaite de l'équipe de France en finale de son Euro. "On était tous déçus hier de la défaite de cette belle équipe de France qui nous a fait plaisir pendant cet Euro". Déception aussi pour la première chaîne de ne pas avoir pu diffuser la finale, à la faveur de son concurrent M6. Cela n'empêche cependant pas le directeur des sports de TF1 de tirer un bilan positif de la compétition.

Deux lots, un tirage au sort. Au jeu des diffusions, le partage a été simple. Ensemble, M6 et TF1 ont "acheté l'Euro 2012 et l'Euro 2016." Le partage pour 2016 a été fait plus tard mais qui s'est avéré "équitable" pour François Pélissier, "vu l'ensemble de nos audiences sur nos matches et nos magazines. On a fait un très bel Euro. On avait fait deux lots et le tirage au sort a voulu que la finale soit sur M6. Mais cela nous a permis aussi de diffuser quatre matches de l'équipe de France dont la match d'ouverture qui avait fait un recors pour un lancement de compétition."

"Rayonner sur l'ensemble de la grille". Pourtant la diffusion de l'Euro n'est pas rentable pour les chaînes : elles ne rentrent pas dans leurs frais. "Ce n'est pas une nouveauté. Sur ces grands événements, on perd de l'argent mais il faut aussi retenir qu'en terme d'audience, ça nous apporte beaucoup de satisfaction, en terme de recettes aussi. Cela permet également de rayonner sur l'ensemble de la grille, avec les JT, les magazines, le digital. Le bilan est extrêmement satisfaisant." TF1 s'apprête désormais à passer dans une nouvelle ère, celle des qualifications pour la Coupe de Monde 2018.