France 4 va filmer des jeunes en train de se saouler

  • A
  • A
France 4 va filmer des jeunes en train de se saouler
@ Reuters
0 partage

MEDIAS - France 4 tourne un documentaire sur la jeunesse et l'alcool. Avec une méthode originale : l'ivresse face caméra, minute par minute.

L'info. Des images de jeunes en train de se saouler, les reportages à la télévision en contiennent régulièrement. Alors France 4 a décidé d'innover pour sa prochaine émission, comme l'a annoncé Jean-Marc Morandini sur Europe 1. La chaîne du groupe France Télévisions a décidé de montrer les effets néfastes de l'alcool avec une méthode aussi radicale qu'éclairante : inviter des jeunes à venir boire directement dans ses locaux et filmer leur alcoolisation, minute par minute.

02.09.Bandeau.biere.alcool.Reuters.460.100

© REUTERS

Un documentaire hybride. Le projet de France 4 se décompose en deux parties : la première, classique, est un reportage sur les rapports entre les jeunes et l'alcool. La deuxième partie est en revanche plus originale : plusieurs jeunes, tous majeurs et volontaires, seront regroupés dans un studio de télé et vont littéralement se saouler devant la caméra. Toutes les étapes seront filmées, sans qu'on sache jusqu'où iront les participants. Réponse à la rentrée, date prévue de la diffusion.

France Télévisions assure ne pas faire de téléréalité. Sachant le sujet sensible, la production garantit qu'il ne s'agit pas de faire de la téléréalité, mais bien de mener une expérience sous contrôle médical. Des spécialistes seront à côté des candidats, à la fois pour contrôler leur état mais aussi pour analyser les effets de l'alcool. En véritables cobayes, les jeunes seront soumis à des tests de réactivité ou de créativité.

"On part sur une expérience qui est quasiment médicale, sur laquelle on a travaillé depuis l'origine avec l'aide d'un médecin addictologue qui contrôle et choisit avec nous les expériences qu'on va livrer. On aura également la caution de l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé), on n'est pas du tout dans un regard voyeuriste mais vraiment dans un objectif de sensibilisation très clair", a détaillé la production au micro d'Europe 1.

Retrouvez la chronique du Grand direct des médias :

A lire aussi

ÉTUDE - Alcool : les plus gros buveurs au monde sont...

SANTÉ - L'alcool tue une personne toutes les 10 secondes

INTERVIEW E1 - Pflimlin : " France Télévisions n'est pas en crise, mais se transforme profondément"