Facebook copie la concurrence

  • A
  • A
Facebook copie la concurrence
Mark Zuckerberg et son équipe s'inspirent des bonnes idées développées par Twitter et Google+.@ REUTERS
Partagez sur :

Le célèbre réseau social est passé d'innovateur à suiveur dans la lutte avec Twitter et Google+.

Les 100 millions de "twittos" et la poignée de millions d'utilisateurs de Google+ pèsent bien peu au regard des 750 millions de personnes qui partagent des informations sur Facebook. Pourtant, le n°1 des réseaux sociaux n'hésite pas depuis quelques mois à piocher dans les meilleures idées de ses concurrents pour maintenir la concurrence à distance. Europe1.fr passe en revue les copiés/collés de Mark Zuckerberg et de son équipe.

S'abonner à un compte, comme sur Twitter

facebook, abonnement, twitter

© CAPTURE FACEBOOK

Le principe des followers semble plaire à Facebook. Depuis mercredi, il est donc possible de suivre les actualités publiées par des personnalités (artistes, stars, sportifs, etc.) qui n'appartiennent pas directement à son cercle d'amis. Comme sur Twitter. Attention, pour pouvoir profiter des abonnements, il faut l'avoir au préalable soi-même accepté le principe ici. "Je déteste cela. Rendez-nous l'ancien Facebook", demande, en colère un utilisateur sur le blog de Facebook, relayé par d'autres du même avis.

Lister ses amis, comme sur Google+

facebook, amis, liste

© CAPTURE GOOGLE+

Arrivé sur le terrain des réseaux sociaux fin juin, Google+ a proposé de nouvelles fonctionnalités… que Facebook a rapidement reprises à son compte. Google+ propose "de regrouper vos amis du lycée dans un cercle, vos parents et votre boss dans un autre, comme dans la vraie vie", annonce-t-il. Partant de là, Facebook a créé des "smart lists" créées automatiquement selon les informations en commun (travail, famille, ville, école). "C'est justement ce qu'il me manquait", a commenté une autre utilisatrice sur le blog. Ces "smart lists" sont modifiables par la suite. Elles permettent aux utilisateurs de segmenter leur fil d'actualités (photos, statuts…) selon les différentes catégories.

Mieux gérer la confidentialité, comme sur Google+

facebook, capture, confidentialité

© CAPTURE FACEBOOK

Plus besoin de passer par les "paramètres de confidentialité" pour gérer ses publications. Depuis fin août, les utilisateurs ont accès à ces paramètres directement sur leur mur. Pour les photos, Facebook s'assouplit également. Un nouvel outil est disponible pour accepter ou refuser d'être taggué sur une photo avant qu'elle n'apparaisse sur son mur. Un principe copié des paramètres de Google+. Cependant, ni l'un, ni l'autre ne permettent d'interdire à quelqu'un de publier une photo sur laquelle on est taggué sur son mur.

Diffuser des matches en direct, mieux que Twitter

direct, foot, facebook

© CAPTURE FACEBOOK

Pour de nombreux événements, le "live tweet" – poster sur Twitter en direct des commentaires – permet un suivi de l'information en direct. Facebook, qui ne peut rivaliser sur ce point, a tenté d'innover en diffusant le 19 août dernier son premier match de football en direct. Si l'intérêt de la rencontre (Ascot-Wembley en Coupe d'Angleterre) importait peu, cela montre l'intérêt du réseau de Mark Zuckerberg pour les directs. En France, la firme a lancé sa stratégie vidéo avec un partenariat avec TF1 vidéos.