Évelyne Dhéliat : au service météo, "nous avons une responsabilité économique"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, la cheffe du service météo de TF1 revient sur l'évolution de son service au cœur des rendez-vous d'information.

INTERVIEW

Les outils météorologiques s'améliorent d'années en années, les prévisions avec. Aujourd'hui, les tendances sur six ou sept jours gagnent en fiabilité, assure sur Europe 1 Evelyne Dhéliat, cheffe du service météo de TF1 et à la présentation des bulletins depuis 1992. Au point qu'il sera sans doute possible, d'ici quelques années, de prédire avec un pourcentage de certitude élevé, la météo sur une semaine, estime-t-elle encore.

Des tendances plus fiables. "Quand j'ai commencé, la météo du lendemain était une prévision sûre. Celle du surlendemain l'était un peu moins", se rappelle la présentatrice météo. Aujourd'hui, les tendances sont beaucoup plus fiables et précises. Pour Évelyne Dhéliat, cette évolution marque des changements. "On a une responsabilité économique", juge la présentatrice. "Quand vous annoncez du mauvais temps dans certaines régions pour le week-end prochain", cela influe sur les possibles destinations des vacanciers et donc sur les réservations dans les hôtels.

"On est un service à part entière". Les prévisions sur le temps ne sont plus seulement des bulletins coincés entre le film du soir et les JT de 20 Heures. Actualité climatique oblige, la météo s'invite davantage au cœur des journaux d'information, pour des décryptages et des analyses. "À TF1, je pense qu'on a donné le coup d'envoi de cette façon de voir la météo", estime Évelyne Dhéliat, cheffe du service météo de la chaîne, dans Le grand direct des médias. "On est un service à part entière, au même titre que la politique ou la culture", affirme celle qui a débuté la météo en 1992.

Autre responsabilité importante selon Évelyne Dhéliat, le déclenchement des vigilances. Apparues après les tempêtes de décembre 1999, ces alertes servent à la population et aux autorités pour prévoir d'éventuelles catastrophes naturelles.