Envoyé Spécial sur Macron : "Les caméras de TF1 étaient favorisées"

  • A
  • A
Envoyé Spécial sur Macron : "Les caméras de TF1 étaient favorisées"
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Interrogés par TV Magazine, la rédactrice en chef d'"Envoyé Spécial" et l'auteur d'un sujet sur le nouveau président explique quelle est la différence avec le documentaire de TF1.

En une semaine, Emmanuel Macron a eu droit à trois documentaires sur sa personne. Après TF1 et France 3 lundi, France 2 propose jeudi soir un numéro d'Envoyé Spécial consacré au nouveau président. Dans une interview à TV Magazine, la rédactrice en chef du programme, Élise Lucet, et Bertrand Delais, le réalisateur, évoquent les relations entre leur équipe, celle d'Emmanuel Macron et celle de Yann L'Hénoret, auteur du documentaire de TF1, Les coulisses d'une victoire.

"La communication d’Emmanuel Macron préférait le film de Yann L'Hénoret". Dans l'interview, on apprend ainsi que Bertrand Delais n'a été autorisé qu'à filmer certains événements, acceptés ou non par l'équipe de communication. "L'accès à l'agenda se faisait au compte-gouttes (...). Les caméras de TF1 étaient favorisées", regrettent les deux journalistes. Elise Lucet confie également : "La communication d’Emmanuel Macron préférait le film de Yann L'Hénoret."

"Il n'a jamais parlé comme cela". Pour autant, les angles de TF1 et de France 2 n'étaient pas les mêmes et Élise Lucet assure : "Les deux documentaires sont complémentaires". Jeudi soir dans Envoyé Spécial, c'est davantage le regard que porte Emmanuel Macron sur sa propre campagne qui sera proposé aux téléspectateurs. "Il n'a jamais parlé comme cela", affirme les deux journalistes.

Bertrand Delais a notamment pu compter sur sa proximité avec le nouveau président de la République. En effet, TV Magazine indique que les deux hommes se tutoient et se connaissent depuis 2011. Ils appartenaient tous les deux au comité éditorial de la revue Esprit. "Pas de connivences" pour autant, assurent les deux journalistes d'Envoyé Spécial.