Documentaire sur Sarkozy : un sénateur PS en colère

  • A
  • A
Documentaire sur Sarkozy : un sénateur PS en colère
Jean-Pierre Michel a été "excédé" par le documentaire sur Nicolas Sarkozy diffusé par D8.@ Capture jeanpierremichel.net
Partagez sur :

POLEMIQUE - Jean-Pierre Michel est allé jusqu'à demander la démission du directeur des programmes de D8, après la diffusion de Campagne intime.

Un coup de gueule. D8 a diffusé mardi soir Campagne intime, un documentaire tourné par Farida Khelfa, une proche de Carla Bruni, sur les moments privés de l'ex-couple présidentiel lors de la campagne présidentielle de 2012. Un carton d'audience, puisque la chaîne a réuni 1,5 million de téléspectateurs en prime time. Mais quelqu'un n'a pas du tout aimé ce programme. Jean-Pierre Michel, sénateur socialiste de Haute-Saône, a posté un tweet d'indignation juste après la diffusion :



"Une publicité éhontée". Invité jeudi du Grand Direct des médias sur Europe 1, Jean-Pierre Michel a maintenu ses propos. "J'étais absolument excédé", a-t-il martelé. "On a eu droit à une publicité éhontée sur ce reportage, sur toutes les chaînes, dans tous les journaux. Et qu'est-ce qu'on a vu ? On a vu une espèce de roman-photo. C'était Closer plutôt que la politique", s'est insurgé le sénateur, pour qui ce documentaire "était absolument indécent".

>> Regardez le débat du Grand Direct des médias sur Europe 1 :



"C’est quand même le président de la République, de la cinquième puissance mondiale. Qu’est-ce qu’il fait là ? Qu’est-ce qu’il veut nous montrer ? Son incapacité à gouverner ?" a poursuivi Jean-Pierre Michel, qui s'en est aussi pris à la qualité du documentaire : "c'était mauvais, il n'y avait aucun rythme". "Pour moi, la politique, ce n'est pas du showbiz", a-t-il ajouté. "Je ne pense pas que ce soit avec ce genre de documentaire qu’on redonne aux gens le goût de la politique".

Le sénateur n'en est pas à son premier coup d'éclat. En mars dernier, alors qu'il était rapporteur au Sénat de la loi sur le "mariage pour tous", il avait suscité une polémique en accusant dans une lettre le collectif Manif pour tous de représenter "la pire des homophobies". Frigide Barjot et le le collectif, qui l'avaient alors poursuivi pour diffamation, ont été déboutés en justice en avril.

A l'UMP, on salue le "flair" de la chaîne. Egalement invité sur Europe 1, David-Xavier Weiss, secrétaire national de l'UMP en charge des médias et des nouvelles technologies, a réfuté ces critiques. Soulignant le très bon score d'audience du programme, il a salué le choix de programmation de D8 : "je préfère voir des gens qui ont du flair pour les programmes plutôt que de voir France 2 qui s’effondre chaque jour".

Quant au fait de montrer l'intimité de l'ancien président, David-Xavier Weiss  estime qu'"il n’y a pas de peoplisation, il y a un intérêt pour voir comment vivent les hommes politiques". "En tout cas, il y a plus d’appétence pour Nicolas Sarkozy que pour François Hollande", a-t-il conclu, goguenard.